skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Profil épidémiologique et évolutif des traumatismes de l’appareil urogénital de l’homme aux Cliniques Universitaires de Kinshasa Epidemiological and evolutionary profile of the male urogenital system traumas at the Kinshasa University Hospital

Auteurs

Dieudonné M. Moningo1, Gracia M. Kashitu1, Matthieu N. Loposso1, Donatien B. Tshitala1, Justin N. Bossa1, Pablo N. Diangienda1, Désiré K. Mashinda2, SimonL. Lufuma1, Augustin ML. Punga1.

Correspondance
Dieudonné Moningo Molamba MD, PhD E-mail : dmoningo@yahoo.fr

Appartenance
1 Service d’urologie, Département de Chirurgie, Cliniques Universitaires de Kinshasa 2 Ecole de Santé Publique, Université de Kinshasa

SummaryTab name

Context and objectives. Traumatic urogenital lesions usually occur in severe traumas. But, little is known on their burden. The aim of this study was to describe the epidemiological aspects of the male urogenital traumas. Methods. A retrospective study covering the period from January 1st, 2010 to December 31st, 2015, was conducted on the urogenital traumas in the Urology Unit of the Surgery Department of the Kinshasa University Hospital. Parameters of interest included clinical data (age, admission complaints, causes and site of lesions), paraclinical status, therapeutic data (medical and surgical treatment) and outcome.

Results. Of the 1971 patients admitted in Surgery Department, 44 (2%; main age: 46 ± 29 years, range: 9-76 years) had post-traumatic urogenital lesions. Main causes were iatrogenic medico-surgical procedures (48%), road traffic accidents (27%) and erotic acts (5%). The traumas involved mainly the urethra (61%), external genitals (11%), bladder (9%) and kidney (2%). Multiple lesions accounted for 16% of cases. Therapeutic management was mainly surgical in 70% of conditions. The rate of success, treatment failure, complications, sequelae and mortality were 48%, 30%, 14%, 7% and 2% respectively.

Conclusion. The traumas of the urogenital system of man seem relatively uncommon in our environment and most often affecting the urethra, the external genitals, kidney and the bladder. Iatrogenic medical acts and road traffic accidents are the major causes of these traumas.

Key words: Trauma, urogenital system, epidemiology

Received date: 14 November 2017

Accepted date: 12 April 2018

Contexte et objectif. Les lésions traumatiques urogénitales surviennent habituellement dans le traumatisme grave. Mais, leur ampleur reste peu connue. L’objectif de la présente étude a été de décrire les aspects épidémiologiques des traumatismes urogénitaux survenus chez l’homme.

Méthodes. Etude documentaire couvrant la période du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2015, a été menée dans le service d’urologie des Cliniques Universitaires de Kinshasa, sur les traumatismes urogénitaux. Les paramètres d’intérêt incluaient les données cliniques (âge, plaintes à l’admission, causes et site de lésions), le bilan paraclinique, les données thérapeutique (traitement médical et chirurgical) et évolutive (issue vitale).

Résultats. De 1971 patients admis ou suivis en Chirurgie, 44 souffraient d’une lésion urogénitales post traumatique, soit une fréquence de 2%. Leur âge moyen des patients était de 46 ans ± 29 avec des extrêmes de 19 et 76 ans. Les actes médico-chirurgicaux iatrogènes (48%), les accidents de trafic routier (27%) et les actes érotiques (5%) étaient les principales étiologies. Ces traumatismes portaient essentiellement sur l’urètre (61%), les organes génitaux externes (11%), la vessie (9%) et le rein (2%). Les lésions multiples ont représenté 16% des cas. La prise en charge thérapeutique était essentiellement chirurgicale dans 70% de cas. Le taux de guérison, d’échec thérapeutique, de complications, de séquelles et de mortalité était respectivement de : 48%, 30%, 14%, 7% et de 2%.

Conclusion. Les traumatismes de l’appareil urogénital de l’homme semblent être relativement peu fréquents dans notre milieu et concernent le plus souvent l’urètre, les organes génitaux externes, le rein et la vessie. Les actes médicaux iatrogènes et les accidents du trafic routier en sont les grands pourvoyeurs.

Mots clés. Traumatisme, appareil urogénital, épidémiologie

Reçu le 14 novembre 2017

Accepté le 12 april 2018

04-Profil-épidémiologique-et-évolutif-des-traumatismes-de-l’appareil-urogénital-de-l’homme-aux-Cliniques-Universitaires-de-Kinshasa.pdf (66 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top