skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Profil épidemio-clinique et endoscopique des hémmorragies digestives aux Cliniques Universitaires de Kinshasa

.:: Auteurs : Batumona B, Tshimpi A, Bomba E, Nkondi J, Monsere T, Lungosi B, Ndarabu T, Nko B, Mbendi S.

Résumé

Introduction : l’hémorragie digestive est un motif fréquent d’hospitalisation dans notre pays ; mais il y a très peu de données sur le profil épidémiologique, clinique et endoscopique des patients concernés. Le but de cette étude était de décrire le profil épidémiologique, clinique et endoscopique des patients hospitalisés pour hémorragie digestive aux cliniques universitaires de Kinshasa (CUK).
Méthodologie : il s’agit d’une étude rétrospective sur dossiers des patients hospitalisés en hépato gastro-entérologie pour hémorragie digestive, de janvier 2013 à novembre 2014.
Résultats : 53 patients ont été hospitalisés pour hémorragie digestive aux CUK durant cette période. Quarante-trois (81,1%) étaient de sexe masculin et 10 (19,9%) de sexe féminin.. L’âge moyen des patients était de 46,2±19,8 ans. Les hématémèses étaient le mode d’expression le plus fréquent (49,1%), suivi de mélénas (41,5%). Sur les 53 patients, vingt-cinq (47%) avaient bénéficié d’une endoscopie digestive. la pathologie ulcéreuse gastroduodénale était l’étiologie la plus fréquente (40%), suivi des complications d’hypertension portale (32%). Chez les patients atteints de cirrhose (8 patients, soit 15%), l’étiologie la plus fréquente était l’hépatite virale B (50% des cas), suivi de l’alcool (37,5%). La cirrhose était de stade C de CHILD PUGH dans 37,5%, de stade B dans 37,5% des cas et de stade
A dans 25% des cas. Une seule patiente (1,9%) a bénéficié d’une ligature endoscopique des varices oesophagiennes. La durée moyenne d’hospitalisation était de 13,3 jours ; l’arrêt de l’hémorragie était constaté pendant l’hospitalisation chez 94,4% des patients. Un décès est survenu dans 5,7% des cas. Une patiente (11,9%) est sorti e contre avis médical .

Conclusion : notre étude montre que les  hémorragies digestives concernent plus fréquemment les hommes que les femmes, d’âge moyen de 46 ans. L’étiologie la plus fréquente est une pathologie ulcéreuse gastroduodénale, suivie des complications d’hypertension portale (rupture Ann. AAnfrn. .M Aefrd.. ,M Veodl..,8 ,V Nol°.2 8, ,M Na°r 2s ,2 M01a5r s. 2015 11997799 de varices oesophagiennes), sur cirrhose majoritairement post-virale B.
Mots clés : Hémorragies digestives, CUK, Kinshasa, République Démocratique du Congo

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top