skip to Main Content

Première année de la pandémie à COVID-19 en République Démocratique du Congo : Revue de la gestion d’une crise dans un système de santé décentralisé / The first year of COVID-19 in the Democratic Republic of Congo: Crisis management’s review in a decentralized health system

Auteurs
Godefroid Mabasi Mayala1, Louise Niangi Malonga², Guy Wembo Lombela3, Jean-Marie Ntumba Kayembe4

Appartenances
1 Gestionnaire des programmes de santé – USAID RDC 2 Laboratoire, Clinique Bondeko. Kinshasa-Limete, RDC 3 Consultant en planification stratégique et management des finances publiques 4 Faculté de médecine, Université de Kinshasa

Correspondance

Godefroid Mabasi Mayala, MD, MSc

Courriel : m_mayala@yahoo.fr

SummaryRésumé

The Democratic Republic of Congo (DRC), hit by the COVID-19 pandemic, has put in place a national response plan. We reviewed the organization of the response in light of the first objective of this plan during the first year of the crisis. This study reviewed the different components of surveillance and some pillars of the health system, which are critical to understanding the results of the response today and in the future. There was a lack of efficiency in internal communication chains due to poor coordination of stakeholders and their interventions; and insufficient financial resources. Despite these weaknesses, the DRC has avoided the announced disaster. Various factors related to the environment, the age structure of its population, the level of circulation of the virus within this population and others to be elucidated in future research could contribute to the understanding of the current situation and influence the future management of epidemics. It is clear that better coordination and resource mobilization, as well as a resilient health system, will allow for better surveillance and less stressful management of future health crises.

Keywords: Epidemiology, primary health care, public health, resilience

Received: July 25th, 2021

Accepted: January 5th, 2022

https://dx.doi.org/10.4314/aamed.v15i2.5

La République démocratique du Congo (RDC), frappée par la pandémie de la COVID-19, a mis en place un plan de riposte national au regard du premier objectif de ce plan pendant la première année de crise. Cette étude a passé en revue les différentes composantes de la surveillance et certains piliers du système de santé, éléments critiques pour la compréhension des résultats de la riposte aujourd’hui et future. Un manque d’efficience a été observé dans les chaines internes de communication lié à une faible coordination des intervenants et de leurs interventions ; et des ressources financières insuffisantes. Malgré ces faiblesses la RDC a évité la catastrophe annoncée. Divers facteurs liés à l’environnement, à la structure d’âge de sa population, au niveau de circulation du virus au sein de cette population et d’autres à élucider dans les recherches futures pourraient contribuer à la compréhension de la situation actuelle et influencer la gestion future de gestion des épidémies. Il est évident qu’une meilleure coordination et mobilisation des ressources, ainsi qu’un système de santé résiliant, permettront une meilleure surveillance et une gestion moins stressante des crises sanitaires à venir.

Mots-clés : Epidémiologie, résilience, santé publique, soins de santé primaires

Reçu le 25 juillet 2021

Accepté le 5 janvier 2022

https://dx.doi.org/10.4314/aamed.v15i2.5

05-Premiere-annee-de-la-pandemie-a-COVID-19-en-Republique-Democratique-du-Congo.pdf (33 téléchargements)

CC BY 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution 4.0.

Back To Top