skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

La santé de la mère et de l’enfant

.::Auteurs : MASHAKO Mamba NL.


Ministre de l’Enseignement supérieur et Universitaire de la RDC
Doyen honoraire de la Faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa

L’adage dit, la mère est le socle de la famille et l’enfant son avenir. La santé du couple Mère-Enfant devrait être une préoccupation majeure tant pour les Communautés, les Professionnels de santé que pour les Décideurs politiques. Il ne peut pas en être autrement car à eux seuls, la Mère et l’Enfant représentent la majorité de la population dans les pays en développement; sans oublier le fait qu’en milieu rural surtout, ils sont à la fois la réalité sociale, éducationnelle et économique sur laquelle repose l’avenir. Le présent numéro des « Annales Africaines de Médecine » inaugure l’année 2010 en se focalisant principalement sur des problèmes de santé de la Mère et de l’Enfant. Ceci mérite d’être souligné et félicité.

C’est dans ce sens que la plupart des articles de cette livraison soulignent l’influence du comportement maternel sur sa santé et celle de sa progéniture. Qu’il s’agisse de sa santé bucco-dentaire, de son comportement sexuel souvent responsable des infections sexuellement transmissibles, jusqu’à son alimentation qui peut déboucher sur un diabète sucré, la Mère est plus que responsable de la qualité de vie future de son Enfant. Ceci est aussi vrai pour la malnutrition protido-calorique qui est souvent conséquence de l’ignorance de la Mère sur la meilleure façon de nourrir son Enfant, partant de l’allaitement maternel jusqu’à l’administration des aliments inadaptés.

L’activité physique, sportive quand il le faut, devrait être encouragée. Son influence bénéfique sur la fonction cardio-vasculaire notamment, est de nature à prévenir l’hypertension artérielle et ses effets néfastes aux niveaux des organes internes tels que le cerveau, les reins et le coeur lui-même. Que les Professionnels de santé et même les malades potentiels trouvent dans cette revue scientifique l’information utile qui soit de nature à les sécuriser sur le plan sanitaire, grâce à plusieurs formes du savoir produit par des Scientifiques de qualité qui ont choisi de se servir de cette revue médicale de haut niveau pour diffuser leurs expériences. Au seuil de cette nouvelle année 2010, je souhaite longue vie aux « Annales Africaines de Médecine » pour une bonne  santé des familles et des communautés, d’une part mais aussi pour l’Editeur, le Comité Directeur et le Comité Scientifique afin que le flambeau du savoir qu’ils ont en main continue à faire briller l’EXCELLENCE et L’ASSURANCE QUALITE, dans l’Enseignement, la Recherche et le Service à la Communauté.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top