skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Traitement des séquelles de brûlures : notre expérience en République Démocratique du Congo

.:: Auteur : Kibadi K

Unité de Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique, Chirurgie des Brûlures, Chirurgie de la Main et des Nerfs Périphériques
Cliniques Universitaires de Kinshasa, RD Congo

RésuméSummary

L’auteur présente son expérience sur le traitement des séquelles de brûlures à l’Unité de Chirurgie Plastique des Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK), couvrant la période de 2010 et à 2014. Cette étude montre que les patients sont généralement des jeunes, et que la tranche d’âge de 1 à 5 ans est la plus atteinte. L’accident est le plus souvent survenu à domicile. Les mécanismes de la brûlure sont les flammes, l’ébouillantement, l’électrisation (courant domestique de basse tension). Le délai médian de consultation en
chirurgie plastique est tardif. La prise en charge thérapeutique est multidisciplinaire.

Les moyens thérapeutiques sont variés, associant des thérapies médicamenteuses, physiques et chirurgicales. La chirurgie concerne essentiellement les rétractions et brides cutanées. Les principales modalités thérapeutiques chirurgicales pratiquées à l’Unité de Chirurgie Plastique des CUK sont : les excision-greffes, les lambeaux locaux d’avancement (YV, VY), de transposition (plastie en Z, plastie « en trident ») ; et les lambeaux à distance (lambeau inguinal de Mc Gregor, lambeau abdominal). Il se dégage de cette étude que le traitement des séquelles de brulures se réalise en RDC par des chirurgiens congolais avec des résultats satisfaisants. Mais, les défis à surmonter sont nombreux : la faible accessibilité aux techniques actuelles de la chirurgie plastique, la prise en charge inadéquate des brûlures en phase aiguë, la présence des ONG (missions chirurgicales humanitaires) et la pauvreté. Ann. AAnfrn. .M Aefrd.. ,M Veodl..,8 ,V Nol°.2 8, ,M Na°r 2s ,2 M01a5r s. 2015 11998899 Mots-clés : Séquelles de brûlures – Traitement – Expérience – République Démocratique du Congo Treatment of burn injuries: our experience in Democratic Republic of Congo Summary The author presents his experience on the treatment of sequelae of burns to the Plastic Surgery Unit of University Clinics of Kinshasa (UCK), covering the period 2010 and 2014.

This study shows that patients are generally young and the age range 1 to 5 years is the most affected. The accident occurred most often at home. Burning mechanisms are flames, scalding, electrification (low voltage household current). The median time to plastic surgery consultation is late. The therapeutic management is multidisciplinary. The therapeutic means are varied, combining drug therapies, physical and surgical. The surgery essentially concerns retraction and skin clips. The main surgical treatment modalities practiced in Plastic Surgery Unit of the UCK are: excision grafts, local flaps progress (YV, VY), transposition (Z-plasty, plasty “trident”); and remote shreds (groin flap of McGregor, abdominal flap). It emerges from this study that treatment of burns sequelae is realized in the DRC by Congolese surgeons with satisfactory results. But the challenges to overcome are many: poor access to current plastic surgery techniques, inadequate management of acute phase burns, the presence of NGOs (humanitarian surgical missions) and poverty.

Keywords: Burn injuries – Treatment – Experience – Democratic Republic of Congo.

Summary content goes here.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top