skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Notre pratique de la chirurgie plastique en République Démocratique du Congo

.:: Auteur : Kibadi K

Professeur d’Université, Chirurgien Plasticien, Chirurgien de la Main et des Nerfs Périphériques).
Unité de Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique, Chirurgie des Brûlures, Chirurgie de la Main et des Nerfs Périphériques, Cliniques
Universitaires de Kinshasa, Faculté de Médecine,
Université de Kinshasa, République Démocratique
du Congo

Résumé

Les objectifs de cette étude est de répertorier les actes de Chirurgie Plastique Reconstructive et Esthétique, Chirurgie des Brûlures, Chirurgie de la Main et des Nerfs Périphériques que nous avons déjà réalisés à l’Unité de Chirurgie plastique des Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK) depuis que nous l’avons créée en 2010. La chirurgie plastique est la chirurgie de la peau et des tissus mous non viscéraux (parois incluses). A la peau, les chirurgiens plasticiens ajoutent à leur domaine de compétence les tissus mous non viscéraux (graisse, muscles, tendons, aponévroses, vaisseaux et nerfs périphériques et, pour certains, les os du crane (chirurgie cranio-maxillo-faciale) ou de la main (chirurgie de la main).

La chirurgie plastique couvre ainsi un domaine immense, qui  traite les tumeurs, les traumatismes, les brûlures, les infections et les nécroses, et les malformations de la peau et des tissus mous. La chirurgie plastique « esthétique » n’est motivée ni par une pathologie ni par ses séquelles, mais par les 11998888 Ann. AfAr.n Mn.e Adf.r,. VMoel.d 8.,, VNo°l .28,, MN°a2r,s .M 2a0r1s5 2 015 conséquences morphologiques du vieillissement, de la grossesse, ou de disgrâce acquises ou constitutionnelles non pathologiques. A travers des cas cliniques illustrés, nous remarquons que durant la période de 2010 à 2014, la grande majorité des actes de chirurgie plastique (de téguments, de la tête, du cou, de seins, de l’abdomen, du périnée, des membres supérieur et inférieur , de la main) ont été réalisés. Nous observons une hausse considération des opérations, de plus en plus complexes, de chirurgie plastique reconstructive. Mais la pratique et la demande pour la chirurgie esthétique (liposucion, lipofilling,bodyfilt) reste très faible.

Mots-clés : Chirurgie plastique – Pratique – Expérience – République Démocratique du Congo

Our practice of plastic surgery in the Democratic Republic of Congo Summary The objectives of this study is to identify acts of Plastic Reconstructive and Aesthetic Surgery Burns, Hand Surgery and Peripheral Nerves that we have already made the Plastic Surgery Unit of University Clinics of Kinshasa (UCK) from we have created in 2010. Plastic surgery is the surgery of the skin and soft tissue non visceral (including walls). A skin, plastic surgeons add to their field of competence soft tissue non visceral (fat, muscles, tendons, fascia, vessels and peripheral nerves and, for some, the bones of the skull (cranio-maxillofacial surgery) or hand (hand surgery).

Plastic surgery and covers a huge area that treats tumors, trauma, burns, infections and necrosis, and malformations of the skin and soft tissues. Plastic surgery ” aesthetic “is motivated neither by a pathology nor its aftermath, but the morphological consequences of aging, pregnancy, or acquired or nonpathological constitutional disgrace. Through illustrated clinical cases, we note that during the period from 2010 to 2014, the vast majority of plastic surgery procedures (husks, head, neck, breasts, abdomen, perineum, members top and bottom of the hand) were performed. We are seeing an increase in account operations increasingly complex reconstructive plastic surgery. But practice and demand for cosmetic surgery (liposucion, lipofilling, bodyfilt) remains very low.
Keywords: Plastic surgery – Practice – Experience – Democratic Republic of Congo Congres (2012, 2013, 2014) – AFMED – Présentations – Abstract

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top