skip to Main Content

Prévalence de l’hépatite virale B chronique à Bangui et Bimbo en République Centrafricaine : cas des donneurs bénévoles réguliers non éligibles pour les dons de sang / Prevalence of chronic viral hepatitis B in Bangui and Bimbo in the Central African Republic: cases of regular voluntary donors not eligible for blood donations

Auteurs

Christian Maucler Pamatika1, Christian Diamant Mossoro-Kpindé2,3, Saint-Calvaire Henri Diemer1,4, Geoffroy Ndakouzou Kongo5, Régina Edwige Lenguetama Kodia5, Hyacinthe Nguida5, Jean de Dieu Longo1,4

Appartenances

1 Unité de Formation et de la Recherche (UFR) en Santé publique et Environnement, Ecole Doctorale des Sciences de la Santé Humaine et Vétérinaire (EDSSHV), Faculté des Sciences de la Santé (FACSS), Université de Bangui (UB), République centre Africaine (RCA).

2 Département des Sciences biomédicales, FACSS, UB, RCA.

3 UFR en Sciences biologiques et pharmaceutiques, EDSSHV, FACSS, UB, RCA.

4 Département de Santé publique, FACSS, UB, RCA.

5 Centre National de Transfusion Sanguine, Bangui, RCA.

Correspondance

Christian Maucler Pamatika,

Courriel : cm.pamatika@gmail.com

Télephone : +23675330653

SummaryRésumé

Context and objective. Viral hepatitis B (VHB) by its evolution can lead to recovery or to a chronic form. This chronic form, a source of new contaminations, is not documented among voluntary blood donors (VBD) in Bangui and Bimbo. The present study aimed to determine the prevalence of chronic VHB among VBD in the two cities in the Central African Republic (CAR).

Methods. The study carried out at the Bangui National Blood Transfusion Center was retrospective and focused on serological control data from VBD from Bangui, capital of CAR and Bimbo. The exhaustive sampling is from July 2013 to December 2019. A VBD carries a chronic infection if the VHB surface antigen persists for more than six months.

Results. Serological control data from 702 VBD aged 18 to 62 years were analyzed. Male sex predominated at inclusion (n = 598). The prevalence of chronic VHB was 70.5 %. This prevalence was higher among young VBD aged 25 to 34 years (30.4 %), the male gender (58.4 %) and VBD residing in Bangui (61.2 %). The chronic form was significantly associated with young age (18 to 44 years) and male sex (p< 5%). Co-infection with HIV and hepatitis C was found in 5.5 % of cases (39/702).

Conclusion. The prevalence of chronic VHB is very high in VBD from Bangui and Bimbo. The chronic form was significantly associated with age and sex. Free viral load and antiviral treatment are prospects to be implemented.

Keywords: prevalence, chronic hepatitis B, blood donors, Central African Republic

Received: November 17th, 2021

Accepted: August 1st, 2022

Contexte & objectif. L’hépatite virale B (HVB) par son évolution peut déboucher vers la guérison ou vers une forme chronique qui est très peu documentée chez les donneurs bénévoles de sang (DBS). L’objectif de la présente étude était de déterminer la prévalence de l’HVB chronique.

Méthodes. L’étude réalisée au Centre National de Transfusion Sanguine de Bangui était rétrospective et portait sur les données de contrôle sérologique des DBS de Bimbo et de Bangui, capitale de la République centrafricaine (RCA). L’échantillonnage exhaustif concerne la période de juillet 2013 à décembre 2019. Le DBS est porteur d’une infection chronique si l’antigène de surface de l’HVB persiste pendant plus de six mois. Le test de Chi carré de Pearson au seuil de 5 % et l’odd ratio (OR) ont été utilisés comme test d’association.

Résultats. Les données de contrôle sérologique de 702 DBS âgés de 18 à 62 ans ont été analysées. Le sexe masculin était prépondérant (n=598). La prévalence de l’HVB chronique était de 70,5 %. Cette prévalence était plus élevée chez les DBS de 25 à 34 ans (30,4 %), les hommes (58,8 %) et les DBS qui résident à Bangui (61,2 %). La forme chronique était significativement associée au jeune âge (18 à 44 ans) et au sexe masculin (p< 0,05). La coïnfection par le VIH et l’hépatite C était retrouvée dans 5,5 % des cas (39/702).

Conclusion. La prévalence de l’HVB chronique est très élevée chez les DBS de Bangui et Bimbo. La forme chronique était significativement associée à l’âge et au sexe. La gratuité de la charge virale et du traitement antiviral sont des perspectives à mettre en œuvre.

Mots-clés : prévalence, hépatite B chronique, donneurs de sang, République centrafricaine

Reçu le 17 novembre 2021

Accepté le 27 avril 2022

https://dx.doi.org/10.4314/aamed.v15i4.7

07_Prevalence-de-lhepatite-virale-B-chronique-a-Bangui-et-Bimbo-_ANV15N4-version-finale.pdf_extract_6.pdf (10 téléchargements)

CC BY 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution 4.0.

Back To Top