skip to Main Content

Première ostéosynthèse d’une fracture de l’odontoïde aux Cliniques Universitaires de Kinshasa / First osteosynthesis of an odontoid fracture at the Kinshasa University Hospital

Appartenances

Michel Mpieme Kisubi1, Pierre Ili Apanda Mukwetala1, Zico Mwangaza Punga-Maole1, Teddy Mayinda Ketani1, Simon Roger Mabiza Kutoloka1, Pierre Fumu-Tamuzo1, Antoine Kalubye Beltchika1, Glennie Eba Ntsambi1

Appartenances

1 Service de Neurochirurgie, Cliniques Universitaires de Kinshasa, RD Congo

Correspondance

Michel Mpieme Kisubi

Service de Neurochirurgie, Université de Kinshasa, RD Congo

Téléphone : +243 816 559 966

Courriel : michel.kisubi@unikin.ac.cd

SummaryRésumé

Odontoid fractures are the most common lesions of the upper cervical spine. Immediate neurological lesions are rare but serious. They are neurosurgical lesions and their management can be difficult. The risk of pseudarthrosis and vicious callus is highest with unstable fractures. We report the case of an odontoid fracture type III, OBAV in a 22-year-old patient whose clinical aspect was marked by neck pain and mono-paresis of the right thoracic limb evaluated at 3/5 according to the motor strength scale and grade C of the ASIA Impairment Scale. The surgical treatment consisted of a trans-odontoid screwing using an anterolateral pre-sterno-cleido-mastoid approach. This was the first osteosynthesis of an odontoid fracture in our environment.

Keywords: Cervical trauma, odontoidal osteosynthesis, pseudarthrosis

Received: September 6th, 2021

Accepted: February 14th, 2022

https://dx.doi.org/10.4314/aamed.v15i2.11

Les fractures de l’odontoïde sont des lésions les plus fréquentes du rachis cervical supérieur. Les lésions neurologiques immédiates sont rares mais graves. Il s’agit des lésions neurochirurgicales dont la prise en charge peut s’avérer difficile. Le risque de pseudarthrose et de cal vicieux est maximal avec les fractures instables. Nous rapportons le cas d’une fracture de l’odontoïde type III, OBAV chez une patiente de 22 ans dont la clinique était marquée par une cervicalgie, les écorchures faciales et une impotence fonctionnelle de type mono parésie du membre thoracique droit évaluée à 3/5 selon la cotation motrice et Asia C (18/25). Le traitement chirurgical a consisté en un vissage trans-odontoïdien par abord antérolatéral pre-sterno-cleido-mastoidien. Il s’agissait d’une première ostéosynthèse de l’odontoïde dans notre milieu. Ce résultat clinique favorable a été obtenu en dépit de certaines limites techniques.

Mots-clés : ostéosynthèse odontoïdienne, pseudarthrose, traumatisme cervical

Reçu le 6 septembre 2021

Accepté le 14 février 2022

https://dx.doi.org/10.4314/aamed.v15i2.11

11-Premiere-osteosynthese-dune-fracture-de-lodontoide-aux-Cliniques-Universitaires-de-Kinshasa.pdf (5 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top