skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Leçons apprises de la gestion des épidémies de la maladie à virus Ebola en République Démocratique du Congo de 2007 à 2017

Auteur

Dieudonné K. Mwamba1, Didier Mbuyi2, Mathias M. Ngbe1, Jean-Marie N. Kayembe3

Appartenance

1 Ministère de la santé publique, RDC
2 Faculté de sciences, UNIKIN, RDC
3 Service de Pneumologie, CUK, RDC

Correspondance
Dieudonné Mwamba Kazadi
Courriel: dieudonnemwambakazadi@gmail.com


SummaryRésumé

Context and objective. DRC’s ecosystem provides conditions that are favorable to the occurrence of zoonotic diseases at the human-animal interface including Ebola virus disease (EVD). Because the level of lethality of EVD is high, the present study focuses on the epidemics that occurred in Mweka (2007 and 2008), Isiro (2012), Boende (2014) and Likati (2017) with a view to assess the response components during each outbreak and to identify those with relevant impact on the scale of the epidemic. Methods. An analytical retrospective study of secondary data collected during the management of the five aforementioned EVD epidemics in DRC was conducted.Charecteristics of each outbreak were described based on descriptive statistics, and univariate analyzes of each response component were conducted in relation to lethality. Results. A total of 422 cases were recorded with 282 deaths or 66.8% lethality. The vast majority of cases are in the 15 to 49 age group. The female sex is the most represented. Among all the elements of the answer, in a univariate model, the deployment of the mobile laboratory (p = 0.002), the functionality of the commissions (p =0.001), the deployment of a multidisciplinary team and the powerful surveillance system (p = 0.001) are significantly associated with lethality. Conclusion. Rapid deployment of the mobile laboratory in the field, deployment of multidisciplinary teams, efficient functionality of the commissions and a functional monitoring system significantly reduced the fatality rate. Keywords: Ebola virus disease, epidemic, Democratic Republic of Congo, lethality, management
Received : July 18th, 2018
Accepted : August 22th, 2018

Contexte et objectifs. La RDC a un écosystème favorable à la survenue des maladies d’origine zoonotique à l’interface homme-animal dont la maladie à virus Ebola (MVE). Face à une létalité reconnue être élevée pour cette dernière, cette étude s’est focalisée sur les épidémies survenues à Mweka (2007 et 2008), à Isiro (2012), à Boende (2014) et à Likati (2017) afin de décrire les différents éléments de réponse mis en place lors de chacune de ces épidémies et identifier ceux qui ont une influence significative sur l’ampleur de l’épidémie. Méthodes. Une étude documentaire analytique sur les données secondaires recueillies lors de la gestion de ces cinq épidémies de la MVE survenues en RDC. Les statistiques descriptives ont été réalisées pour caractériser chaque épidémie. Les analyses univariées de chaque élément de réponse ont été menées en rapport avec la létalité. Résultats. Un total de 422 cas a été enregistré avec 282 décès soit 66,8 % de létalité. La grande majorité de cas se trouve dans la tranche d’âge de 15 à 49 ans. Le sexe féminin est le plus représenté. Parmi tous les éléments de la réponse, dans un modèle univarié, le déploiement du laboratoire mobile (p=0,002), la fonctionnalité des commissions (p=0,001), le déploiement d’une équipe multidisciplinaire et le système de surveillance performant (p=0,001) sont associés significativement à la létalité. Conclusion. Le déploiement rapide du laboratoire mobile sur le terrain, le déploiement des équipes multidisciplinaires, la bonne fonctionnalité des commissions et le système de surveillance fonctionnel ont permis de réduire significativement la létalité.
Mots clés : Maladie à virus Ebola, épidémie, République Démocratique du Congo, létalité, gestion
Reçu : 18 juillet 2018
Accepté : 22 août 2018

07-Leçons-apprises-de-la-gestion-des-épidémies-de-la-maladie-à-virus-Ebola-en-République-Démocratique-du-Congo-de-2007-à-2017.pdf (25 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top