skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Hypertension artérielle et facteurs de risque cardiovasculaires associés chez les candidats au recrutement à l’Université de Kinshasa pour l’année académique 2018-2019 / Hypertension and associated Cardiovascular risk factors among candidates enrolled at Kinshasa University for the academic year 2018-2019

Auteurs

Dominique Mayuku Mupepe1, Jean-Marie Ntumba Kayembe1, Aliocha Natuhoyila Nkodila1, Benjamin Masikini Lupenzi1, Yannick Mundedi Samafundu1, Eleuthère Vita Kintoki1

Appartenances

1 Département de Médecine Interne, CUK

Correspondance

Dominique Mayuku Mupepe, MD

Courriel : docmupepe@gmail.com

SummaryRésumé

Context and objective. Cardiovascular diseases may affect also young adults, related data are scarce from Sub-Saharan Africa. The present study aimed to assess the prevalence of arterial hypertension and associated risk factors among candidates enrolled at Kinshasa University for the academic year 2018-2019. Methods. An analytical cross sectional study was conducted among consecutive candidates as a part of physical fitness examen, from July 2018 to February 2019, at Kinshasa University Hospital. Sociodemographic data were collected by interview, while clinical and biological variables were screened to detect hypertension, glucose intolerance and overweight/ obesity. Chi square and Student t tests were used as appropriate. Logistic regression analysis was used to search for risk factors associated with high blood pressure. Results. 14,979 participants were examined (male 58.7%; mean age 19.8 ± 1.9 years old). Prevalence of hypertension was 26.5% with a female predominance [28.5% vs 25.2% (p < 0,001)]. Overweight/obesity and glucose intolerance were encountered in 9.3% and 3.1% of cases, respectively. Age = 20 years [adjusted OR : 1.83 ; 95% CI : 1.24-1.94; p < 0.0001], family story of diabetes [aOR : 6.52 ; 95% CI : 5.45-7.80 ; p < 0.0001], family story of high blood pressure [aOR : 2.16 ; 95% CI :1.76-2.65 ; p < 0.0001] and Overweight/obesity [OR : 5.32 ; 95% CI: 4.24-6.68; p < 0.0001] emerged as the main risk factors independently associated with hypertension. Conclusion. One out of three candidates is affected by hypertension in this setting. The disease is  independently associated with age > 20 years, Overweight/obesity, family history of diabetes and/or hypertension. The study  highlights the relevance of preventive measures targeting modifiable risk factors.

Keywords : Cardiovascular risk factors, Hypertension, Cardiovascular diseases

Received: October 11th, 2019

Accepted: January 30th, 2020

Contexte et objectif. Bien que les maladies cardiovasculaires (MCV) pourraient également affecter les jeunes adultes, les données y relatives en Afrique subsaharienne restent fragmentaires. La présente étude a évalué l’ampleur de l’hypertension et des facteurs de risque cardiovasculaires associés chez les candidats inscrits à l’Université de Kinshasa pour l’année académique 2018-2019. Méthodes.  Dans une étude transversale analytique, des candidats admissibles à l’Université de Kinshasa, ont subi un examen d’aptitude physique, entre juillet 2018 et février 2019, aux Cliniques Universitaires de Kinshasa. Les variables socio-démographiques ont été collectées par interview alors que les variables cliniques et biologiques ont fait objet des mensurations ayant permis de définir l’hypertension, l’intolérance au glucose et le surpoids/obésité. Les tests t de student et de X² ont servi à comparer, respectivement les moyennes et les proportions. L’analyse de régression logistique multivariée a été utilisée pour identifier les déterminants de l’hypertension. Résultats. 14.979 participants (sexe masculin 58,7%, âge moyen 19,8 ± 1,9 ans) ont été enrôlés. La prévalence de l’HTA était de 26,5% des cas. Comparés aux hommes, la proportion d’hypertendus était significativement plus élevée chez les femmes [28,5% vs 25,2% (p< 0,001)]. Le surpoids-obésité et l’intolérance au glucose étaient observés respectivement dans 9,3% et 3,1% des cas. L’âge = 20 ans [OR ajusté : 1,83 ; 95% CI :1,24-1,94 ; p < 0,0001], l’histoire familiale de diabète sucré (HF-DS) [ORa : 6,52 ; 95% CI : 5,45-7,80 ; p < 0,0001], l’histoire familiale d’HTA (HF-HTA) [ORa : 2,16 ; 95% CI : 1,76-2,65 ; p< 0,0001] et le surpoids-obésité [ORa : 5,32 ; 95% CI : 4,24-6,68 ; p < 0,0001] ont émergé comme déterminants indépendants de l’HTA. Conclusion. Un candidat sur trois à l’Université de Kinshasa, présente une hypertension, qui est elle-même associée aux autres FRCV (âge > 20 ans, surpoids-obésité, histoire familiale de diabète et/ou d’hypertension). Une approche globale est ainsi à promouvoir sur la prévention des FRCV modifiables afin de réduire la morbi-mortalité qui leur est imputable.

Mots clés : maladies cardiovasculaires-hypertension-facteurs de risque cardiovasculaire

Reçu le 11 octobre 2019

Accepté le 30 janvier 2020

01-Hypertension-artérielle-et-facteurs-de-risque-cardiovasculaires-associés-chez-les-candidats-au-recrutement-à-l’Université-de-Kinshasa-pour-l’année-académique-2018-2019.pdf (51 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top