skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Facteurs associés à l’abandon du traitement antituberculeux à Kinshasa. Stratégie DOTS

.:: Auteurs : Okenge N L1-2, Kapakala J2, Munabe KP1, Malu KP1, Muvudi LM1, Mwampina ML.2

Résumé

Une enquête avec échantillonnage probabiliste a été conduite entre juillet et septembre 2006, en utilisant les données relatives au suivi thérapeutique de la tuberculose durant la période de janvier 2002 à décembre 2004 dans 3 de 6 districts sanitaires et 7 de 35 zones de santé à Kinshasa. D’une part, 155 tuberculeux ayant abandonné le traitement et 155 témoins sélectionnés parmi les patients ayant terminé leur traitement ; et d’autre part 12 infirmiers issus des zones de santé ayant un taux d’abandon de traitement > 5 % et 13 infirmiers issus des zones de santé présentant un taux d’abandon de traitement < 5 % ont été sélectionnés et soumis à un questionnaire ad hoc pour rechercher les déterminants associés à l’abandon du traitement. Cinq déterminants associés à l’abandon du traitement antituberculeux selon la stratégie DOTS ont été retenus dans le modèle de régression logistique : le statut de célibataire OR 3.173 (1.232-11.037), l’âge inférieur à 40 ans OR : 1.930(1.215-4.054), la méconnaissance de l’étiologie de la maladie 0R : 20.210 (2.358-29.060), une mauvaise accessibilité géographique 0R : 4.500 (1.289-15.573) et une mauvaise source d’information sur la maladie 0R : 4.451(1.740-11.338). Ces résultats suggèrent que la prise en compte et l’amélioration des conditions socio-économiques et démographiques et surtout le choix des canaux d’information pour la population ciblant les groupes à haut risque d’abandon de traitement réduiraient considérablement l’incidence de la tuberculose.

Mots-clés : Tuberculose, abandon traitement, facteurs, Kinshasa.

[Téléchargement introuvable]

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top