skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Evaluation de l’état hydrique chez les patients hémodialysés chroniques : une étude transversale monocentrique Assessment of the hydration status in chronic hemodialysis patients: a single-center cross-sectional study

Auteurs

Niakhaleen Keita1, Sidy Mouhamed Seck², Boucar Ndong3, Ahmed Tall Lemrabott1, Moustapha Faye1, Maria Faye1, Bacary Ba1, Seynabou Diagne1, Mansour Mbengue1, Ameth Dieng1, Mamadou Aw Ba1, Abdou Sy1, Modou Ndongo1, Babacar Ndiaye1, Elhadji Fary Ka1

Appartenances

1 Hôpital Aristide le Dantec, Service de néphrologie et dialyse, Université Cheikh AntaDiop (UCAD), Dakar, Sénégal.

2 Hôpital militaire d’Ouakam, Service de néphrologie et dialyse, Université Gaston Berger (UGB), Saint-Louis, Sénégal.

3 Service de biophysique et médecine nucléaire, Faculté de médecine, pharmacie et odontologie, Université Cheikh Anta Diop (UCAD), Dakar, Sénégal

Correspondance

Niakhaleen Keita, MD.

Courriel : kniakhaleen@gmail.com

SummaryRésumé

Context and objective. For many practitioners, blood pressure is the main indicator of the hydration status of the chronic hemodialysis patient. The objective of this study was to assess the extent to which bioimpedance analysis (BIA) can assist in determining acute changes in fluid volume during the hemodialysis session. Methods. This was a 9-week longitudinal study. The total body water (TBW) was measured with a BIA analyzer, before and after 6 successive sessions. The ΔWeight was compared to the ΔTBW by calculating the P/V ratio (ΔWeight/ΔTBW) with the assumption that the dry weight is reached when P/V = 1. Results. The measurements made in 22 patients (46.6 years, 54.5% men, 92.3 months on dialysis) were reproducible. There was no statistically significant difference between ΔTBW and ΔWeight. However, at the individual level, significant differences had been observed. Using hypertension as a marker for a state of hyperhydration, a 31.8% agreement was noted between the P/V ratio and hypertension. Conclusion. Although the loss of water predicted by the BIA did not always correspond to the weight loss, BIA is a technique that can be used to assess the variations in TBW during the hemodialysis session in patients.

Keywords: bioimpedance, clinic, dry, weight, hemodialysis

Received: March 29th, 2020

Accepted: August 28th, 2020

Contexte et objectif. La pression artérielle est pour de nombreux praticiens, l’indicateur principal du statut hydrique du patient hémodialysé chronique. L’objectif de la présente étude était d’évaluer dans quelle mesure l’analyse d’impédance bioélectrique (BIA) pourrait aider à la détermination des variations aigues du volume hydrique au cours de la séance d’hémodialyse. Méthodes. Il s’agissait d’une étude de suivi longitudinal sur 9 semaines. Le volume total d’eau (VTE) a été mesuré par BIA, avant et après 6 séances. Le ΔPoids a été comparé au ΔVTE par le calcul du ratio P/V (ΔPoids / ΔVTE) dans l’hypothèse que le poids sec est atteint lorsque P/V = 1. Résultats. Les mesures faites chez 22 patients (46,6 ans, 54,5% hommes, 92,3 mois en dialyse) étaient reproductibles. Il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre le ΔVTE et le ΔPoids. Cependant à l’échelon individuel des différences importantes étaient observées. En utilisant l’hypertension artérielle (HTA) comme marqueur d’un état d’hyperhydratation, une concordance de 31,8% était notée entre le ratio P/V et l’HTA. Conclusion. Bien que la perte d’eau prédite par la BIA ne corresponde pas toujours à celle du poids, la BIA est une technique qui peut être utilisée pour évaluer les variations du VTE au cours de la séance d’hémodialyse

Mots-clés : bioimpédance, clinique, hémodialyse, poids sec

Reçu le 29 mars 2020

Accepté le 28 août 2020

4-Evaluation-de-letat-hydrique-chez-les-patients-hemodialyses-chroniques.pdf (68 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top