skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Embolie pulmonaire survenue chez une patiente guérie d’une forme sévère de COVID-19 : A propos d’un cas clinique / Pulmonary embolism in a patient recovered from a severe form of COVID-19: a case report

Auteurs

Chris Mukiese Nsitwavibidila1, Daniel Kuezina Tonduangu², Dominique Gizolme², Zied Zerelli², François Bompeka Lepira3, Jacques Laniet Mangalaboyi4

Appartenances

1 Département d’Anesthésie-Réanimation, Cliniques Universitaires de Kinshasa

2 Service de Réanimation médicale, Centre Hospitalier Gaston Ramon, Sens, France

3 Service de Néphrologie-Dialyse, Département de Médecine Interne, Cliniques Universitaires de Kinshasa.

4 Ancien Praticien Hospitalier du Centre de Réanimation médicale, CHU Lille, France

Correspondance

Chris Mukiese Nsitwavibidila, MD

Courriel : chrisnsitua@gmail.com


SummaryRésumé

Severe forms of Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) are often associated with a high incidence of coagulopathies and thrombosis in the first ten days, which justifies the interest of preventing thromboembolic complications, in particular pulmonary embolism (PE), during hospitalization.

Here we report the case of a patient cured of SARS-Cov-2 pneumonia complicated by an Acute Respiratory Distress Syndrome (ARDS) who presented with PE 13 days after release ICU. This rare observation poses the problem of close monitoring of recovered patients, the need for continuation and the duration of anticoagulation therapy after hospitalization.

Keywords: pulmonary embolism, COVID-19, anticoagulation

Received: May 18, 2020

Accepted: May 21, 2020

Les formes graves de la maladie à Coronavirus (COVID-19) sont souvent associées à une incidence élevée de coagulopathies et de thromboses, dans les dix premiers jours, qui justifie l’intérêt de prévenir les complications thrombo-emboliques notamment l’embolie pulmonaire (EP), en cours d’hospitalisation.

Nous rapportons ici le cas d’une patiente guérie d’une pneumonie à SARS-CoV-2 compliquée d’un syndrome de détresse respiratoire aigu ayant présenté une embolie pulmonaire (EP) à 13 jours de sa sortie de Réanimation. Cette rare observation pose le problème de la nécessité de la surveillance étroite des patients guéris, de la poursuite et de la durée du traitement anticoagulant après la sortie d’hospitalisation et le retour à domicile.

Mots clés : embolie pulmonaire, COVID-19, anticoagulation

Reçu le 18 mai 2020

Accepté le 21 mai 2020

12-Embolie-pulmonaire-survenue-chez-une-patiente-guérie-d’une-forme-sévère-de-COVID-19.pdf (36 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top