skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Drépanocytose : Généralités, Enjeux, défis et perspectives d’avenir Sickle Cell Disease: Generalities, Challenges, Challenges and Future Prospects

Kimboko Mpesi Jeanine, Ngindu Azangi Mélanie
Centre de Médecine Mixte et d’Anémie SS
Institut de Recherches en Sciences de la Santé, Ministère de la Recherche Scientifique et Technologie, (RDC)

Résumé

La drépanocytose est la première maladie génétique au monde qui pose un véritable problème de santé publique.
C’est une maladie hémolytique, héréditaire et chronique qui altère l’hémoglobine, protéine transporteuse d’oxygène dans le sang. La prévalence de l’hémoglobine S est relativement élevée en Afrique Subsaharienne en général et, particulièrement en RDC, variant entre 30 et 40% pour les formes hétérozygotes, et entre 1,6 à 2% pour les formes homozygotes.
La morbidité est liée aux complications aiguës et chroniques ainsi qu’à leur impact psychosocial et économique.
Première cause d’anémie hémolytique chronique, elle entraîne une mortalité élevée, surtout chez les enfants de moins de 5 ans.
Au Centre de Médecine Mixte et d’Anémie SS (CMMASS) à Kinshasa, hôpital publique de référence pour la prise en charge de la drépanocytose, avec une capacité d’accueil de 56 lits, plus de 80% des lits sont occupés par les drépanocytaires. Le CMMASS ne reçoit pas moins de 250 à 300 drépanocytaires en consultations externes par mois et effectue entre 150 et 250 transfusions par mois, voire plus pendant les périodes de pénuries dans la ville.
Depuis 2009, l’OMS a classé la lutte contre la drépanocytose parmi les priorités pour la zone Afrique, et la drépanocytose occupe le quatrième rang après le cancer, le SIDA et le paludisme. Cependant, malgré l’ampleur du phénomène, il n’existe pas de véritable engagement au niveau national en vue de soutenir la lutte contre ce fléau, qui ruine l’économie des foyers, et de mettre sur pied un programme de prise en charge de cette catégorie de personnes vulnérables livrées à leur propre sort.
À ce jour, le meilleur moyen de prévention de cette maladie incurable demeure, en aval, le dépistage systématique à la naissance, et, en amont, d’éviter les mariages entre sujets hétérozygotes.
La recherche sur la maladie, la confection des messages éducatifs adaptés pour la prévention de drépanocytose ainsi que le plaidoyer en vue d’une prise en charge holistique de la drépanocytose, à l’instar des autres pathologies classées priorités de santé publique, tant au niveau national qu’international, restent les chevaux de bataille de notre institution.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top