skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Connaissances des prestataires de soins sur la prescription de l’antibiothérapie dans les infections respiratoires aiguës chez l’enfant dans les structures sanitaires de la région médicale de Dakar, au Sénégal / Knowledges of health workers on the prescription of antibotherapy in acute respiratory infections in children in Dakar sanitary structures, in Senegal

Auteurs

Djibril Boiro1, Amadou Sow1, Modou Gueye1, Assane Dieng², Aliou Abdoulaye Ndongo², Cheikh Ahmed Tidiane Diouf1, Ndiogou Seck4, Lamine Thiam5, Ndèye Fatou Sow², Yaay Joor Dieng3, Djenaba Fafa Cissé6, Aliou Thiongane3, Ousmane Ndiaye3

Appartenances

1 Centre Hospitalier Abass Ndao/UCAD, Sénégal

2 Hôpital Aristide Le Dantec/UCAD, Sénégal

3 Hôpital d’enfants Albert Royer/UCAD, Sénégal

4 Hôpital régional de Saint Louis/UGB, Sénégal

5 Hôpital régional de Ziguinchor/UASZ, Sénégal

6 Hôpital de Pikine/UCAD, Sénégal

SummaryRésumé

Context and objective.  Acute Respiratory Infections (ARIs) are one of the first reasons for consultation in children and often result in a prescription of antibiotics. The present study aimed to evaluate knowledge of health workers on the ambulatory antibiotic prescription for ARI in children. Methods. This cross sectional study was a structured questionnaire-based survey on the knowledge, attitude and practice of health workers. The study was conducted in the Dakar medical region from July 13th to September 4th, 2018 and included health personnel that was qualified and authorized to prescribe drugs in children; trainees were excluded. Results. We interviewed 83 health professionals working in 20 health structures. Nearly 60% of them were general practitioners. Nasopharyngitis and angina were the most common ARIs. For all ARIs combined, antibiotics were prescribed in 72.8% of cases. These prescriptions were made in 100% of angina cases, 41% of rhinopharyngitis cases and 62% of bronchiolitis cases. Conclusion. Antibiotics are over-prescribed in ARF. The availability of precise algorithms for the management of ARF could reduce these antibiotic prescriptions and prevent the selection of multi-resistant germs.

Keywords: Respiratory infections, Antibiotics

Received: May 4th, 2020

Accepted: Décembre 22th, 2020

Contexte et objectif. Les infections respiratoires aiguës (IRA) constituent l’un des premiers motifs de consultation chez l’enfant et occasionnent souvent une prescription d’antibiotiques. L’objectif de cette étude était d’évaluer la prescription des antibiotiques en ambulatoire dans les IRA chez l’enfant. Méthodes. Il s’agissait d’une enquête type CAP (connaissance, attitude et pratique) du 13 juillet au 4 septembre 2018, menée au niveau de la région médicale de Dakar. Nous avions inclus tout personnel de santé qualifié et habilité à faire des prescriptions chez l’enfant ; les stagiaires étaient exclus. Résultats. Nous avons interrogé 83 professionnels de santé exerçant dans 20 structures sanitaires. Près de 60% des professionnels interrogés étaient des médecins généralistes. La rhinopharyngite et les angines étaient les IRA les plus fréquentes. Pour toutes les IRA confondues, les antibiotiques ont été prescrits dans 72,8% des cas. Ces prescriptions étaient faites dans 100% des cas d’angine, 41% des rhinopharyngites et 62% des bronchiolites. Conclusion. Les antibiotiques sont surprescrits dans les IRA qui sont majoritairement virales. La mise à disposition d’algorithme précis sur la prise en charge des IRA pourrait diminuer ces prescriptions d’antibiotiques et prévenir la sélection de germes multirésistants.

Mots-clés: Infections respiratoires, Antibiotiques

Reçu le 4 may 2020

Accepté le 22 décembre 2020

8-Connaissances-des-prestataires-de-soins-sur-la-prescription-de-lantibiotherapie-compresse.pdf (15 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top