skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Compréhension socio-culturelle des étudiants de l’Université de Kinshasa sur l’épilepsie Socio-cultural understanding of students of the University of Kinshasa on epilepsy

.:: Auteurs : Nsiala N*, Hutu K**, Kayembe K***.

RésuméSummary

Objectif et méthodes : La perception de l’épilepsie est fortement tributaire des pratiques socio-culturelles. Enquête transversale menée entre octobre 2000 et novembre 2002, pour évaluer les connaissances et attitude des étudiants de l’Université de Kinshasa sur l’épilepsie et l’épiletique. Analyse des données d’une interview aléatoire de 414 étudiants, majoritairement du 1er cycle, ½ de sexe masculin et d’âge moyen de 26 +/- 3 ans. Le questionnaire concernait : la définition de l’épilepsie, son étiologie, le siège de la lésion, les signes cliniques, le traitement, les conséquences des crises et l’attitude à l’égard de l’épileptique. Le test de Chi-carré a permis de comparer les proportions et les intervalles de confiance ont été calculés selon le cas.
Résultats: Plus d’un étudiant sur 2 ne connaît ni la définition (54%), ni les étiologies de l’épilepsie (65%). Il en est quasi de même pour le tableau clinique, le siège de la lésion (47%), et les conséquences de la crise grand mal (48%). Un sujet sur 3 (35%) reconnaît la médecine traditionnelle comme traitement approprié de l’épilepsie, contre 15 % des sujets qui admettent que le traitement médical moderne peut éfficacement traiter cette affection.
Conclusion: L’épilepsie est mal connue en milieu universitaire de Kinshasa. Des stratégies de promotion et de vulgarisation de l’information sont à encourager, en vue de rompre les barrières socio-culturelles de stigmatisation des patients.
Mots-clés : épilepsie, pratiques socio-culturelles, étudiants, Kinshasa, RDC.

Objective and Method: The perception of epilepsy is highly dependent of socio-cultural practices. Cross-sectional survey between October 2000 and November 2002, to assess knowledge and attitudes of students at the University of Kinshasa on epilepsy and the epileptic patient. Analysis of data from a random interview including 414 students, mostly from the 1st cycle, 1/2 being male and average age of 26 +/- 3 years.The questionnaire concerned: the definition and etiology of epilepsy, the location of injury, clinical signs, treatment, consequences of crises and attitude toward the epileptic patient. The chi-square test allowed the comparison of data and confidence intervals were calculated as appropriate.
Results: More than ½ students know neither definitions (54%) nor the etiologies of epilepsy (65%). This is almost the same for the clinical picture, the location of the injury (47%), and the consequences of the grand mal attack (48%).One out of 3 subjects (35%) recognize traditional as appropriate treatment, against 15 % who admit the effectiveness of the modern medical treatment.

Conclusion: Knowledge on epilepsy is poor among students in this setting.Strategies to, promote and disseminate information should be encouraged to break socio-cultural barriers of the patient’s stigmatization.

Keywords: epilepsy, sociocultural practices, students, Kinshasa, DRC.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top