skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Asthme aigu grave de l’enfant : caractéristiques épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutifs au Sénégal Severe acute asthma of the child: epidemiological, clinical, therapeutic and evolutive characteristics in Senegal

Sow A1, Ba ID1, Thiongane A1, Faye PM1, Tall F1, Boiro D2, Keita Y3, Ndongo AA1, Deme I1, Niang B1, Ba A1, Dieng YD1, Cisse DF1, El Moustapha H1, Sow NF1, Seck MA1, Fatah M1, Diagne G1, Mbaye A1, Kane H1, Houngbadji M3, Gueye M2, Fall AL1, Sylla A3, Ba M1, Diagne I4, Ndiaye O1.

Correspondance
SOW Amadou
Email : amadousoow@hotmail.com


  1. Centre hospitalier national d’enfant Albert Royer
  2. Service de pédiatrie, Centre hospitalier national Abass Ndao
  3. Service de pédiatrie, CHU Aristide le Dantec, Dakar, Sénégal.
  4. Service de pédiatrie, Centre Hospitalier Régional Lt CI Mamadou DIOUF de St Louis, Sénégal

SummaryRésumé

Context and objective. The lethality of asthma is related to the occurrence of severe acute asthma which is a crisis that does not yield under initial bronchodilator therapy. The objective of this study was to describe the epidemiological, diagnostic, therapeutic and evolutionary characteristics of children hospitalized for a severe acute asthma attack. Methods. We conducted a retrospective study of 11 years (from January 1st, 2005 and December 31st, 2015) at the Pediatric Emergency and Respiratory Department of the Albert Royer Children’s Hospital (CHNEAR). 89 Children aged 0 to 15 years hospitalized for severe asthma or severe acute asthma were included. Results. The hospital prevalence of severe asthma attacks was 0.18%. The average age of the children was 44.21 months and the sex ratio was 1.69. The hospitalizations peaks have been registered during the months of July and December. 6.6% of patients were undergoing treatment and 17.9% had already been hospitalized for severe asthma attacks. The main biological abnormalities were: hypoxemia (79.7%), anemia (66.29%) and leukocytosis (44.9%). Radiological abnormalities were dominated by pulmonary over distension (60.7%) and bronchial syndrome (36%). All patients were under oxygen, salbutamol and corticosteroids. One death was encountered. The average hospital length of stay was 3.75 days. The complications were pneumo-mediastinum / cervico-mediastinal emphysema in 4 cases, pneumothorax in 2 cases and atelectasis in 1 case. Conclusion. Severe acute asthma is a relatively rare condition, but it is always associated with a significant morbidity.

Keywords: Asthma, severe crisis, child, Senegal

Article information

Received: August 16, 2017

Accepted: September 19, 2017

Contexte et objectif. La létalité de l’asthme est liée à la survenue d’asthme aigu grave qui est une crise qui ne cède pas sous traitement bronchodilatateur initial. L’objectif de cette étude était de décrire les caractéristiques épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques et évolutives des enfants hospitalisés pour une crise d’asthme aigu grave. Méthodes. Nous avons conduit une étude documentaire portant sur une période de 11 ans (1 janvier 2005-31 décembre 2015) et réalisée aux services des urgences pédiatriques et de pneumologie du centre hospitalier national d’enfants Albert Royer (CHNEAR). Etaient inclus, 89 enfants de 0 à 15ans hospitalisés pour crise d’asthme sévère ou asthme aigu grave. Résultats. La prévalence hospitalière des crises d’asthmes sévère était de 0,18%. Leur âge moyen était de 44,2 mois et le sexe ratio 1,6. Les pics d’hospitalisations ont été enregistrés durant les mois de Juillet et Décembre. 6,6% des patients étaient sous traitement de fond et 17,9% avaient déjà été hospitalisés pour crises d’asthmes sévères. L’hypoxémie (79,7%), l’anémie (66,2%) et l’hyperleucocytose (44,9%) étaient les principales anomalies biologiques. Les signes radiologiques étaient dominés par l’hyperinflation pulmonaire (60,7%) et le syndrome bronchique (36%). Tous les patients étaient ont bénéficié de l’oxygène, le salbutamol et les corticoïdes. Sous cette attitude thérapeutique, un décès avait été déploré. La durée moyenne de l’hospitalisation était de 3,75 jours. Les complications enregistrées étaient le pneumo-médiastin/emphysème cervico-médiastinal dans 4 cas, le pneumothorax dans 2 cas, la rupture trachéale dans 1 cas et l’atélectasie dans 1 cas. Conclusion. L’asthme aigu grave semble peu fréquent mais reste toujours associée à une morbidité non négligeable.

Mots clés : Asthme, crise sévère, enfant, Sénégal

Historique de l’article

Reçu le 16 août 2017

Accepté le 19 septembre 2017

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top