skip to Main Content

Aspects socio-économiques de la prise en charge des hépatites virales chroniques en Côte-d’Ivoire / Socio-economic aspects of the management of chronic viral hepatitis in Côte-d’Ivoire

Auteurs

Henriette Ya Kissi Anzouan-Kacou1, Maire Dehinsala², Aboubacar Demba Bangoura1,2, Dimitri Hatrydt Kouamé1, Adjéka Stanislas Doffou1, Alassan Kouamé Mahassadi1, Fulgence Bathaix Yao1, Alain Koffi Attia1

Appartenances

1 Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte-d’Ivoire

2 Centre Hospitalier et Universitaire de Yopougon, Abidjan, Côte-d’Ivoire

Correspondance

Henriette Ya Kissi Anzouan-Kacou,

Courriel: kissihy@yahoo.fr

Maître de Conférences Agrégé en Hépatologie, Gastroentérologie

Unité de Formation et de Recherche, Sciences Médicales d’Abidjan, Université Félix Houphouët-Boigny

BP 1717 Abidjan 22

SummaryRésumé

Context and objectives. Chronic viral hepatitis is a public health problem in Côte-d’Ivoire. A significant number of patients have little access to treatment due to the high costs of assessment and treatment. The objective of our study was to evaluate the costs of assessments and treatment of chronic viral hepatitis.

Methods. This was an analytical cross-sectional observational study from March 1, 2019 to July 31, 2019 in the Hepato-Gastroenterology Consultation Service at the Yopougon University Hospital. The variables studied were socio-demographic and economic parameters. Results. 136 patients (men 53.6 %, average age 42 ± 12.2 years) were included. More than half of the patients (63.3 %) had a monthly income not exceeding 490.39 USD. The cost of the initial assessment was 223.13 USD and 351.14 USD for viral hepatitis B and C, respectively. Tenofovir and pegylated interferon were free of charge. Treatment with sofosbuvir + velpastavir cost 593.37 USD. The annual follow-up assessment was estimated at 237.02 USD for viral hepatitis B and 225.58 USD for viral hepatitis C.

Conclusion. The assessment and treatment of chronic viral hepatitis have a cost that remains high for patients despite the universal health coverage.

Keywords: chronic viral hepatitis, financial cost, Subsaharan Africa, Côte-d’Ivoire

Contexte et objectifs. Les hépatites virales chroniques constituent un problème de santé publique en Côte-d’Ivoire. Très peu de malades accèdent au traitement en raison des coûts élevés du bilan et du traitement. L’objectif de la présente étude était d’évaluer les coûts du bilan et du traitement des hépatites virales chroniques.

Méthodes. Il s’agissait d’une étude observationnelle transversale analytique réalisée, du 1er mars 2019 au 31 juillet 2019, en consultation d’hépato-gastroentérologie du CHU de Yopougon. Les variables étudiées étaient les paramètres sociodémographiques et économiques. Résultats. Au total, 136 patients (hommes 53, 6 %, âge moyen de 42 ans ± 12,2) ont été inclus. Plus de la moitié des patients (63,3 %) avaient un revenu mensuel n’excédant pas 490.39 USD. Le coût du bilan initial était de 223.13 USD et de 351.14 USD respectivement, pour l’hépatite virale B et C. Le ténofovir et l’interféron pégylé étaient gratuits. Le traitement par sofosbuvir + velpastavir coûtait 593.37 USD. Le bilan de suivi annuel était estimé à 237.02 USD pour l’hépatite virale B, 225.58 USD pour l’hépatite virale C.

Conclusion. Le bilan et le traitement des hépatites virales chroniques ont un coût prohibitif pour les patients malgré la couverture maladie universelle.

Mots-clés : hépatites virales chroniques, coût financier, Afrique noire, Côte-d’Ivoire

Reçu le 20 janvier 2022

Accepté le 9 août 2022

https://dx.doi.org/10.4314/aamed.v15i4.3

03_Aspects-socio-economiques_ANV15N4-version-finale.pdf_extract_2.pdf (11 téléchargements)

CC BY 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution 4.0.

Back To Top