Inungu J

School oh Health Sciences. Central Michigan University. Mount Pleasant, MI 48859

Résumé

Il est établi que 70% de cas de morbidité et de mortalité au Congo sont liés aux facteurs comportementaux, environnementaux et sociaux. Muni des statistiques sanitaires, l‟auteur démontre comment le modèle sanitaire actuel n‟adresse pas ces défis et ignore parfois ses attributions de garant de la prévention, du maintien et de la promotion de la santé au profit des populations Congolaises. L‟auteur examine plusieurs solutions dont la nécessité pour le Ministère de la Santé Publique de retourner à ses fonctions de base qui incluent : l‟ identification des problèmes, le développement des solutions abordables, l‟éducation des masses, la promotion de l‟hygiène, l‟intégration des services de santé, et l‟organisation des plaidoyers pour des législations en faveur du bien-être des populations (en rapport avec la salubrité publique, l‟habitat, l‟alimentation, l‟accès aux soins, la prévention de la drogue, la régulation routière etc.).