Mosema Be Amoti K1, Aketi L1, Mbala JKangoy J1, Ahuka SM², Shiku JD1

Auteur correspondant

Dr Mosema Be Amoti Kizito; mosema.ba@gmail.com

Contexte & objectif. Les virus des hépatites B (VHB) et C (VHC) sont les principaux facteurs de risque de la cirrhose et du cancer primitif du foie (CPF) sous les tropiques. Mais, le fardeau de ces deux virus dans ces deux pathologies est paradoxalement inconnu dans les pays d’Afrique sub-Saharienne, y compris en République Démocratique du Congo. Le présent travail se propose de déterminer la fréquence des virus de l’hépatite B (VHB) et de l’hépatite C (VHC) chez les patients avec cirrhose et cancer primitif du foie (CPF).

Méthodes. Par une étude transversale, les marqueurs de l’HVB (AgHBs), et de l’HVC (anticorps anti HBC) selon la technique ELISA, ont été systématiquement recherchés, chez 95 patients hépatiques (48 cirrhotiques et 47 cancéreux) provenant de diverses formations hospitalières de Kinshasa. Le diagnostic des pathologies hépatiques était basé essentiellement sur les données cliniques et échographiques.

Résultats. L’âge moyen des patients étudiés était de 52,5 ±15,1 ans, avec une prédominance masculine (sexe ratio H/F=1,8). Chez les cirrhotiques, la fréquence de l’AgHBs et de l’Anticorps anti-HBc était de 33,3% et 83,3% respectivement. Par ailleurs, l’Anticorps anti-VHC était présent chez 81,3% des patients examinés. Chez les cancéreux, nous avons également relevé des fréquences très élevées des marqueurs de réplication du VHB, à savoir l’AgHBs et l’Anticorps anti-HBc. Cette fréquence de l’AgHBs (51,1%) est de loin supérieure à celle rapportée dans la population générale (<10%). L’Anticorps anti-VHC a été retrouvé chez 91,4% des cancéreux.

La co-infection VHB/VHC a été observée chez 20,8% des cirrhotiques et chez 27,6% des cancéreux. Des 95 patients examinés, un seul cas n’était infecté par aucun des deux virus incriminés.

Conclusion. La quasi-totalité des cirrhotiques ou cancéreux hépatiques de cette étude présentent l’hépatite virale B ou C. Ces deux virus pourraient jouer un rôle essentiel dans la genèse des cirrhoses hépatiques et des cancers primitifs du foie à Kinshasa. Toutefois, des études de causalité sont à envisager.

Mots clés : VHB, VHC, cirrhose hépatique, Cancer primitif du foie, Kinshasa

  1. Département de Pédiatrie, Cliniques Universitaires de Kinshasa, Kinshasa, RDC
  2. Service de Microbiologie, Cliniques Universitaires de Kinshasa, Kinshasa, RDC

Context and objective. Hepatitis B and C viruses are the main risk factors for hepatic cirrhosis and primary liver cancer in tropical countries. But the burden of both viruses on these diseases in Subsaharan African countries including the DR Congo, is  not well known.The objective of the present work is to determine the frequency of viral hepatitis B and C in patients with hepatic cirrhosis and primary liver cancer.

Methods. A cross sectional study was carried out in different hospitals in Kinshasa, DR Congo. 95 patients (48 with hepatic cirrhosis and 47 with liver cancer) were screened for markers of viral hepatitis B (HBsAg) and viral hepatitis C (anti HBc antibodies) using the ELISA technique. The diagnostic of the 2 hepatic diseases was based on clinical and echographic data.

Results. The average age of patients in the study was 52.5 ± 15.1 years, and the male sex was predominant with a sex ratio of 1.8. In cirrhotic patients, the frequency of HBsAg and anti HBc antibodies was 33.3% and 83.3%, respectively. In Addition, Anti-HCV antibody was detected in 81.3% examined patients. High frequencies of HBsAg and anti HBc antibodies, which are HBV replication markers, were observed in liver cancer patients. Indeed, the frequency of HBsAg (51.1%) in these patients was 5-fold higher than that in the general population (<10%). Anti-HCV antibody was detected in 91.4% liver cancer patients. The co-infection HBV/HCV was observed in 20.8% cirrhosis and 27.6% cancer patients. A single patient out of the 95 examined in the present study was infected neither by HBV nor HCV.

Conclusion. Almost all cirrhosis and cancer patients from the present study had viral hepatitis B or C. Both viruses could play a major role in the pathogenesis of hepatic cirrhosis and primary liver cancer in Kinshasa. However, studies to establish a causal relationship between the viruses and these diseases are needed.

Keywords: HBV, HCV, Hepatic cirrhosis, Primary liver cancer, Kinshasa

01-Frequence-des-hepatites-virales-B-et-C-chez-les-patients-avec-cirrhose-du-foie-et-cancer-primitif-du-foie.pdf (un téléchargement)