Lombe PW, Bellamy J, Clarrissou P, Coblence JF, Brochard M, Goldminc M, Kuhnle MarBn, Coppin T, Guemache N, Allou M. Chirurgie thoracique et Vasculaire,

CHI de Meulan les Mureaux 78250 Meulan (France)

La filaire de Médine (Dracunculus Medinencis) ou ver de guinée, sévit en Afrique, surtout en zone rurale sèche et également au moyen orient. Les embryons microfilaires sont avalés par un petit crustacé (cyclops). Celui-ci est absorbé par l‟homme avec l‟eau de boisson infestée. Dans l‟estomac, les microfilaires sont libérées, grandissent et gagnent les membres inférieurs où elles deviennent adultes en un an environ. Le ver adulte femelle de grande taille (40 à 100 cm×1,5 cm) vit dans les tissus cellulaires sous cutanées, généralement au niveau des membres inférieurs. Le mâle, tout petit, ne joue aucun rôle pathogène. La femelle perfore la peau, émet ses embryons à l‟extérieur au contact de l‟eau et sont absorbés par le cyclops. L‟apparition du ver à la peau est marquée par une phlyctène quicrève, laissant sourdre un liquide blanchâtre riche en microfilaires. Au bord de l‟ulcération on voit l‟extrémité de la filaire qui peut être retirée progressivement de 2 à 3 cm (risque de la casser ce qui entraînerait des risques infectieuses parfois graves) par jour en l‟enroulant sur une tige d‟allumette. L‟originalité de ce travail tient du fait que la localisation thoracique de cette filaire et son évolution pleurale symptomatique sont rares. . Quelques migrations erratiques à localisation pleurale, hépatique voire à la moelle épinière ont été décrites, mais l‟épisode d‟infestation s‟arrête souvent avec la mort de la filaire femelle migratrice entraînant des images calcifiées parfois spectaculaires mais asymptomatiques. Toutefois, il a été décrit une paralysie suite à la migration dans la moelle épinière de la filaire femelle.

Guinea Filaria (Dracunculus Medinencis) or Guinea worm, rampant in Africa, exists especially in thedry rural areas and also to the Middle East. Microfilaria embryos are swallowed by a small crustacean (cyclops). It is absorbed by man with water infested drink. In the stomach, the microfilariae are released, grow and earn the legs they become adults in about a year. The large adult female worm (40 to 100 cm cm×1,5) lives in cell tissues under the skin, usually in the lower limbs. The male, small, does not play a pathogenic role. The female perforates the skin emits its embryos outside the contact with water and are absorbed by the cyclops. The appearance of worm skin is marked by a blister that bursts, leaving a whitish liquid welling rich microfilariae. At the edge of the ulcer the end of the wire is seen that little to withdraw gradually from 2 to 3 cm (risk of break which would result sometimes serious infectious risk) per day by wrapping a matchstick. The originality of this work due to the fact that the thoracic location of this wired and symptomatic pleural changes are rare. . Some erratic migration pleural localization, liver or even the spinal cord have been described, but the episode of infestation omen stops with the death of the migrant female wired resulting images calcified sometimes spectacular but asymptomatic. However it was described paralysis following the migration into the spinal cord of the female wired.