Kashongwe MI1, Bakebe MA1, Nguen O1, Kabengele BO1, Woyam A², Bidiaka MC², Kayembe JM1

1 Cliniques Universitaires de Kinshasa, Service de Pneumologie, RD Congo
2 Service de pneumologie Cliniques Universitaires de Kinshasa, RD Congo

Context and objective. MDR TB treatment is challenging, mainly in underresourced countries, also the most affected. We aimed to assess its efficiency at The University Hospital of Kinshasa (UHK)

Methods. A historic cohort descriptive of 45 MDR-TB patients (confirmed by culture sputum and receiving a standardized MDR TB regimen treatment including Ofloxacine, Prothionamide, Cyclosérine, Ethambutol, Pyrazinamide for 24 months, and Kanamycine during the first 6 months) followed between 2009 and 2012 at Kinshasa University Hospital. The endpoint of the study was outcomes (success, failure, side effects of treatment and death).

Results. Out of 45 patients included, sixteen patients (35.6%) had favorable outcome. However, twenty-nine patients (64.4%) experienced an adverse outcome: failure treatment in one (2.2%), twelves others were died (26.6%). Conversion of sputum cultures occured within 2.2 ±1.2 months. Sides effects of regimen treatment reported included epigastralgia (13.3%), arthralgia (8.9%), deafness (6.7%) and behavioural disorders (6.7%).

Conclusion. The evolution of tuberculosis was unfavourable in two out of three patients receiving standardized MDR-TB regimen treatment. Further randomized and interventional studies regarding MRD-TB are urgently required.

Keywords: outcome, MDR-TB, standardized regimen treatment, DR Congo

Article information

Received date: 1 April 2016

Accepted date: 20 March 2017

Contexte et objectif. Le traitement de la tuberculose multirésistante (TB MR) demeure encore un challenge en Afrique subsaharienne. L’objectif de la présente étude était d’évaluer le traitement de la TB MR aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK) qui était le premier centre de traitement TB MR en République Démocratique du Congo (RDC). Méthodes. Etude de suivi historique descriptive analysant les dossiers des patients TB MR (confirmé par culture) suivi au service de Pneumologie des CUK entre 2009 et 2012. Tous les patients étaient soumis à un protocole standardisé de traitement basé sur l’association de l’Ofloxacine, le Prothionamide, la Cyclosérine, l’Ethambutol, la Pyrazinamide pendant 24 mois de traitement et la Kanamycine durant la phase intensive de 6 mois.

Résultats. Sur un groupe de 45 patients TB MR, l’évolution sous traitement a été favorable seulement chez seize patients (35,6%) parmi lesquels 3 (6,7%) étaient déclarés guéris. En revanche, elle a été jugée défavorable chez vingt-neuf autres patients (64,4%) dont seize abandons de traitement (35,6%), un échec thérapeutique (2,2%) et douze décès (26,6%). La conversion des cultures de l’expectoration a été observée dans un délai moyen de 2,2 ±1,2 mois (extrêmes : 1- 12 mois) avec un taux de non réalisation des cultures croissant au fil du temps. Les épigastralgies (13,3%), les arthralgies (8,9%), la surdité (6,7%) et les troubles de comportement (6,7%) étaient les principaux effets délétères du traitement rapportés. Conclusion. L’évolution de la TB MR sous le schéma thérapeutique d’usage aux CUK avant 2012 a été défavorable chez deux sur trois tuberculeux. Des études interventionnelles randomisées supplémentaires plus élaborées sont à envisager urgemment.

Mots clés : Tuberculose Multirésistante, traitement standardisé, 24 mois, évolution, R D Congo

Historique de l’article

Reçu le 1 avril 2016

Accepté le 20 mars 2017

 

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.