Seudjip NLJ1, Bunga MP1, Ahogo KC1. 1 Cliniques Universitaires de Kinshasa,

1 Département des spécialités, service de dermatologie, Université de Kinshasa/R.D. Congo.
² Centre hospitalier universitaire de Treichville, Abidjan – Côte-d‟Ivoire.
Correspondance : Seudjip Nono Lydie Joelle (nonojoelle@yahoo.fr)

Contexte.

Le pityriasis rosé de Gibert (PRG), dermatose aigue cosmopolite bénigne, a des incidences variables selon les pays et les saisons. Il est rare chez le nourrisson et s‟observe chez les enfants dans les deux sexes avec prédominance féminine. Le PRG mérite donc d‟être connu dans les pays en voie de développement. Cette étude vise à déterminer le profil épidémioclinique du pityriasis rosé de Gibert chez les enfants aux cliniques universitaires de Kinshasa. Méthodes. Notre étude transversale et descriptive, au départ d‟une population de 1994 patients de tous âges et sexe confondus, s‟est penchée sur 817 enfants examinés au service de dermatologie des CUK durant la période du 1er juin 2009 au 31 décembre 2011 (31 mois). Les variables étudiées étaient d‟ordre socio-démographique (âge, sexe, fréquence), saisonnier (mois de l‟année) et clinique (médaillon, éruption papulo-squameuse en sapin de Noël, macule séquellaire et topographie). Seuls les malades de 0 à 18 ans reçus pendant la période d‟étude, ayant un dossier médical contenant les variables d‟intérêt et dont le consentement éclairé a été obtenu, étaient retenus dans l‟étude. Résultats : 817 enfants étaient retenus au total au départ d‟une population de 1994 patients de tous âges et sexe confondus, représentant 40,97 %. Sur cet effectif, 34 enfants ont présenté le PRG (4,16 %) dont 28 filles avec un sex ratio F/H de 4,66. Les enfants en âge scolaire et les adolescents étaient retrouvés respectivement à 35,29 et 41,17 % des cas. Le tronc était la zone la plus atteinte dans 76,46 % des cas. Les mois de février et de juillet constituaient les périodes de prédilection. Conclusion. Notre fréquence de PRG chez les enfants était de 4,16 % avec un sex ratio F/H de 4,66 ; la saison sèche (climat froid dans notre milieu) était majoritairement incriminée dans la survenue des lésions. Mots clés : Pityriasis rosé de Gilbert, Enfants, Kinshasa Déclaration de liens d’intérêt : les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d‟intérêts.

Context. Pityriasis rosea of Gibert is a begnin erythematosquamous dermatosis probably viral. Its occurrence may be related to season changes (variations). It‟s observed mostly in female children and scarce in infants. PRG is therefore worth been known in developing countries. The aim of our study is to determine the epidemiologic profile of PRG in children admitted for consultation in the dermatology service of the university‟s clinics of Kinshasa. Methods. Cross sectional and descriptive study first to all started with a group of 1994 patients, all ages and gender included and finally went on with 817 children examined in the service of dermatology of the university‟s clinics of Kinshasa from June 1st to December 31st 2011 (31 months). The variables studied were based on socio-demography (age, gender, oftenenss), seasons (months of the year) and clinics (christmas tree shaped, papulosquamous eruption, consequent black spot and topography). The only patients retained for the study were those old of 0 to 18 years with medical file containing important variables for the study and whose parents agreed to give detail informations for the good evolution of the study. Results. Out of the 1994 patients received at the begining. 817 children were retained for the study, representing 40.17%. 34 children out of those retained (4.16%) presented PRG, of which 28 girls, giving a sex ratio F/M of 4.66. school children and teenagers were found in 32.29% and 41.17% respectively of the cases. The trunk was the part of the body mostly affected in 74.46% of the cases, with revesed « christmas tree shaped », papulosquamous lesions. The period of predilection were during the months of february and july. Conclusion. The occurrence of PRG in children was 4.16% with a sex ration F/M of 4.66 ; school children and teenagers were those mostly affected, especially during the dry season (cold climate in our environment) ;
Keywords : Pityriasis rosea of Gibert, Epidemiology, Children, Kinshasa