Martin Ndombe, Conseiller résident RTI/ENVISION pour la RDC

Courriel : mndombe@rti.org

Introduction. Connu comme maladie des milieux arides, le Trachome, causée par le Chlamydia trachomatis, est considérée comme première cause de cécité dans le monde, mais aussi comme première cause de cécité évitable et traitable.

Le Trachome, cette conjonctivite contagieuse dont l’ampleur n’est plus à démontrer, présente dans 51 pays, touchant 232 millions de personnes, mais aussi responsable de déficiences visuelles chez 1,8 millions de personnes dont 500.000 sont irréversiblement aveugles, a été suspecté dans les parties est de la RDC, vu les cas sporadiques trouvés dans des consultations au niveau des Zones de Santé de la RDC, frontalières de pays Africains voisins connus par leur endémicité Trachome.

But. Vu la suspicion ci-dessus, et vu la résolution OMS WHA 51.11, ainsi que l’objectif de l’élimination de l’alliance mondiale Trachome, en rapport à l’horizon 2020, la RDC s’est engagée à organiser la cartographie Trachome, et à procéder à la distribution des masses des médicaments là où elle s’impose.

Méthodes. Partis des pré-enquêtes menées dans les registres de consultation des structures sanitaires de zones suspectées, et au travers des interviews avec image dans la population, et considérant les rapports reçus du réseau des ophtalmologues de l’est de la RDC, tous, plaidant en faveur de la présence du Trachome, des enquêtes de Cartographie Trachome, selon le modèle GTMP (Global Trachoma Mapping Project), avec l’assistance technique de cette organisation ainsi que celle de « Task Force for Global Health », se sont mises en place.

Résultats. Ces pré-enquêtes et enquêtes ont abouti à la confirmation de la présence du Trachome dans 30 Zones de Santé de la RDC sur les 46 qui avaient été cartographié.

Conclusion. Vu qu’il est scientifiquement prouvé que le Trachome est présent en RDC, la Distribution de Masse de Médicaments (DMM) à l’Azythromicine et à la Tétracycline est envisagée

Mots clés : Clamydia trachomatis, cartographie, RD Congo

Introduction. Trachoma is caused by Chlamydia trachomatis and affects people living in arid areas. This disease is not only the first cause of blindness worldwide, but also the first cause of avoidable and treatable blindness. This transmissible and severe conjonctivitis affects 232 million persons from 51 countries, causing visual deficiencies in 1.8 million persons, with 500,000 becoming irreversibly blind. Suspected cases of trachoma have sporadically been reported during medical visits in the eastern regions of the DR Congo, which share borders with African countries considered as endemic for the disease.

Goal. The occurrence of suspected cases of trachoma in Eastern DR Congo, the WHO WHA 51.11 resolution and the World Alliance objective of elimination of trachoma by 2020 were the basis of the DR Congo pledge to establish the trachoma cartography and to carry out mass distribution of drugs wherever necessary.

Methods. Based on pre-surveys on the registers of medical visits in health centers from suspected regions, the interviews with the population as well as reports from the ophtalmologist network in Eastern DR Congo, surveys for the cartography of trachoma were carried out according the GTMP (Global Trachoma Mapping Project) model, with the technical assistance of the « Task Force for Global Health ».

Results. Pre-surveys and surveys have uncovered the presence of trachoma in 30 out of 46 health zones that were mapped.

Conclusion. Since trachoma is undoubtedly present in the DR Congo, the mass distribution of drugs Azythromicine and Tetracycline should be considered.

Keywords: Chlamydia trachomatis, cartography, DR Congo