Nsiala JM1,2, Nzomvuama A3,4, Senga J5, Mejeni N1, Lumbala P5, Kilembe A1, Shiku JD5

  1. Anesthésie-réanimation, UNIKIN
  2. Clinique Caron, France
  3. Chirurgie cardiaque, CHU Amiens, France
  4. Chirurgie thoracique, UNIKIN
  5. Cardiologie et pneumologie, UNIKIN

Contexte et objectif. Les données sur la pratique de l’anesthésie en chirurgie cardiaque pédiatrique limitées sont fragmentaires dans les pays à ressources. L’objectif de la présente étude était de décrire notre expérience sur cette chirurgie.

Méthodes. Étude de cohorte historique descriptive portant sur tous les enfants opérés de fermeture du canal artériel aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK), sur un an, de novembre 2013 à novembre 2014. Le protocole d’anesthésie était standardisé. Ont été colligées les données pré-, per- et post-anesthésiques, ainsi que les résultats chirurgicaux obtenus. Les critères de qualité utilisés pour évaluer ces anesthésies sont ceux proposés par la Société Française d’Anesthésie-réanimation (Sfar).

Résultats. Dix enfants ont été opérés. Leur âge moyen était de 54 mois (soit 4 ans et demi). Les facteurs de risque préopératoires retrouvés dans cette série étaient la dénutrition (n=1), un poids inférieur ou égal à 10 Kg (n=3) et l’anémie (n=2). Le traitement médical pré-op comprenait essentiellement les IEC (n=5), les diurétiques (n=2) et les digitaliques (n=1). Le geste chirurgical a consisté à une ligature (n=8) ou à une section (n=2) du CA, par une thoracotomie postérieure gauche. La durée moyenne d’intervention a été de 78 min (extrêmes 65 et 120 min). L’extubation était réalisée en fin d’intervention (n=9) et un seul patient a nécessité une ventilation postopératoire pendant 48 heures. Le remplissage peropératoire était de 4mL/kg/h en moyenne par le sérum salé. Deux patients ont été transfusés en peropératoire. L’antibioprophylaxie a consisté en l’administration d’une céphalosporine de 2e génération (cefuroxime). Les complications postopératoires comprenaient : la broncho-pneumonie (n=1), l’anémie (n=2), l’infection de la cicatrice opératoire (n=3). La durée moyenne de séjour en réanimation était de 3,85 jours (extrêmes : 2 et 8 j) et la durée totale d’hospitalisation de 7,6 jours (extrêmes : 7 et 13 j). Aucun décès n’a été déploré.

Conclusion. Cette étude démontre la faisabilité de la chirurgie du CA dans notre pays. Les bonnes pratiques de l’anesthésie et de la chirurgie partagées ont abouti à des résultats très satisfaisants et renforcent l’intérêt des équipes multidisciplinaires et bien collaborantes.

Mots clés : Anesthésie, Canal artériel, Cliniques Universitaires de Kinshasa,

Historique de l’article

Reçu le 7 mars 2017

Accepté le 24 mars 2017

Context and objective. Data on Anesthesia for pediatric cardiac surgery are sparse in poor resources countries. This is a report on the first experience in this field at the Kinshasa University Hospital (KUH).

Methods. Analysis of a historic cohort of pre-operative, intra operative, post-operative data and surgical outcomes in children adressed to cardiac surgery for closure of patent ductus arteriosus over a one year period. A standardized anesthetic protocol was applied and  quality control of procedures adressed, following  the guidelines of the Société Française d’Anesthésie –Réanimation (SFAR).

Results. Ten patients; mean age of 54 months  were included. The recorded preoperative risk factors were: malnutrition (n=1), weight less than or equal to 10kg (n=3) and anemia (n=1). Medical treatment before surgery relayed on angiotensin inhibitors (n=5), diuretics (n=2) and digitalis derivatives (n=1). Surgical technic consisted in either the ligature of the PDA (n=8) or division (n=2) by left posterior thoracotomy, with a  mean duration of each operation of  78 minutes (range: 65-120 min). Extubation was made just after surgery completion in all patients (9/10), except for one who needed additional ventilation for 48 H. Intra operative volume replacement averaged 4ml/ kg/ h using normal saline. Two patients required transfusion in the perioperative period. A cephalosporin of 2nd generation (cefuroxime) was used as prophylaxis in all patients. Postoperative complications reported were: bronchopneumonia (n=1), anemia (n=2), and wound infection (n=3). The mean duration of intensive care hospitalization was 3.85 days (range: 2 to 8 days) and the total duration of hospitalization was 7.6 days (range: 7 to 13 days).

Conclusion. The present study supports the feasibility of PDA surgery in our milieu. Shared good practices of surgery and anesthesia have led to very good results and emphasize the relevance of multidisciplinary and well collaborating teams.

Keywords: Anesthesia; Ductus arteriosus, Kinshasa University Hospital

Article information (Received: March 7th 2017; Accepted: March 24th 2017)

 

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.