skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Zona survenu lors d’un traitement par Infliximab pour une Rectocolite hémorragique / Herpes Zoster following Infliximab therapy for Ulcerative colitis

Auteurs

Adil Rkiouak1, Ilyass El Kassimy1, Nawal Sahel1, Oumama Jamal1, Meryem Zaizae1, Youssef Sekkach1

Appartenances

1 Service de Médecine Interne A. Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V. Rabat, Maroc

Correspondance

Adil Rkiouak, M.D

Hôpital militaire Mohammed V

BP 10100 Rabat, Maroc

E-mail : arkiouak@yahoo.fr

Tel : 00212661794404

SummaryRésumé

The advent of biotherapy in particular tumor necrosis factor antagonists has revolutionized inflammatory bowel disease treatment. A risk of tuberculosis and opportunistic infections following treatment with anti-TNF-a has been well reported. However, little is known about the association between TNF-a blockers and viral infection. We report a case of an Ulcerative Colitis patient under azathioprine and infliximab who developed intercostal hyperalgic Herpes zoster without severity signs, having evolved well after association of analgesic with antiviral. Through our case, we explain physiopathological mechanisms. Indeed, Interferon-? and TNF-a play critical roles in the control of viral infection. Depletion of TNF-a by antiTNF-a treatment can facilitate reactivation of a viral infection, including herpes zoster. The risk of herpes zoster in patients with Ulcerative Colitis and treated with anti-TNF-a is frequent. Thus, the interest of a systematic and prophylactic treatment is raised.

Key words: anti-tumor necrosis factor-alpha; herpes zoster; inflammatory bowel disease; Infliximab; ulcerative colitis

Received: July 18th, 2019

Accepted: November 11th, 2019

L’avènement de la biothérapie en particulier, des anti- TNF-a a révolutionné la prise en charge des maladies inflammatoires de l’intestin. Un risque de tuberculose et d’infections opportunistes a été bien signalé. Cependant, peu de données ont été rapportés sur l’association anti-TNF-a et infections virales.

Nous rapportons le cas d’une rectocolite hémorragique sous azathioprine et infliximab atteint d’un zona intercostal hyperalgique sans signes de gravités ayant bien évolué après traitement antalgique et antiviral.

A travers ce cas, les mécanismes physiopathologiques sont discutés. En effet, l’interféron-? et le TNF-a jouent un rôle critique dans le contrôle de l’infection virale. Ainsi, Leur épuisement par un blocage anti TNF peut faciliter la réactivation d’une infection virale notamment un risque accru de l’herpès zona.

Le risque de zona chez les patients atteints d’une RCH et traités par anti-TNF est fréquent. Ce qui soulève l’intérêt d’un traitement prophylactique systématique.

Mots clés : anti TNFα, Infliximab, maladie inflammatoire chronique de l’intestin, rectocolite hémorragique, zona

Reçu le 18 juillet 2019

Accepté le 6 novembre 2019

10-Zona-survenu-lors-d’un-traitement-par-Infliximab-pour-une-Rectocolite-hémorragique.pdf (21 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top