skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Vécu psycho-social de la stérilité à Boma

.:: Auteurs : Mbungu MR*, Nzilansio ML**, Mombo SC**, Khonde MP**


* Département de Gynécologie et Obstétrique, Cliniques Universitaires / UNIKIN

** Institut Supérieur des Techniques Médicales, Boma

Résumé

Contexte : Le vécu psychosocial des couples stériles (CS)en milieu rural n’est pas très bien connu. L’objectif de cette étude est d’explorer les conséquences psychosociales et la prise en charge de la stérilité.
Matériel et méthodes : Dans cette étude transversale, 43 CS (hommes, 40 ± 2 ans ; femmes, 27 ± 1 an) tirés au sort dans 3 communes de la ville de Boma, province du Bas- Congo ont été interviewés. Les hommes étaient plus qualifiés (gradués) que les femmes (niveau d’études secondaire). La stérilité secondaire (durée moyenne 8 ans) était plus fréquente.
Résultats : Les CS recouraient dans la majorité des cas aux prières de délivrance (44%), au traitement de la médecine traditionnelle (30%) et à la médecine moderne (23.2%). Parmi les causes de stérilité, les causes médicales (32%) et la sorcellerie (30%) ont été les plus évoquées. L’homme se montre plus compréhensif à l’égard de sa femme stérile et s’investit dans la recherche de la solution. La femme de son coté ne souhaite pas dissoudre son mariage. L’attitude de la belle famille vis-à-vis des CS est mitigée : elle soutient ou rejette la femme. D’une manière générale, la femme stérile est plus souvent stigmatisée par sa belle famille.
Conclusion : Le CS est fréquemment affecté par les conséquences psychosociales de la stérilité. La médecine moderne vient en 3e position dans la recherche de la solution. Des interventions psychosociales et des messages éducatifs plus propices pour le CS et leurs belles familles sont nécessaires.
Mots-clés : stérilité, vécu psycho-social, Boma.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top