skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Tendances de la mortalité par les maladies cardiovasculaires au Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana Antananarivo, Madagascar / Trend of mortality by the cardiovascular diseases at Joseph Raseta Befelatanana Antananarivo University hospital, Madagascar

Auteurs

Jean Florent Rafamatanantsoa1,2, Vatsiharizandry Mandrosovololona1,2, Niaina Zakaria Rodolphe Andriamifidison1,2, Jean Razanadrasara3, Jean de Dieu Marie Rakotomanga1,2

Appartenance

1 Département santé publique, Faculté de Médecine, Antananarivo
2 Institut National de la Santé Publique et Communautaire, Antananarivo
3 Institut National de la Statistique, Antananarivo, Madagascar

Correspondance
Rafamatanantsoa Jean Florent, MD
Courriel : rafamatanantsoa@gmail.com
Tél : +261 34 71 441 11

SummaryRésumé

Context and objective. Although the projections for 2030 indicate that deaths from non-communicable diseases, such as cardiovascular diseases (CVD) will increase by 100% in low-income countries, the burden of these diseases remains very limited. The objective of this study was to analyze trends in mortality from cardiovascular diseases. Methods. We conducted historical cohort study covering a 25 years period spanning January 1, 1992 to December 31, 2016 at the Joseph Raseta Befelatanana University Hospital. Results. A total of 6,772 deaths from CVD were recorded with an estimated proportional mortality rate of 16.7%. A significant increase in the mortality rate was observed from 5.56% to 26.3% (p <0.0001). Their mean age at death was 57.4 ± 16.5 years. There were almost as many men as women with a sex ratio of 0.98 / 1. Heart failure is the leading cause (89.8%) of deaths in the under-15 age group. For the age group 15 to 30 years, rheumatic heart disease is the second leading cause (19.2%) of deaths. After the age of 30, cerebrovascular diseases are the leading cause of death. Of these cerebrovascular diseases, stroke is the major cause of death. Conclusion: This study confirms the significant increase in mortality from CVD affecting all ages with variations according to age groups. Particular attention should be given to CVD in terms of prevention and improvement of care in order to hope to reduce this high mortality.
Key words: mortality, cardiovascular diseases, University hospital, Madagascar

Article information
Received date: 24 August 2017
Accepted date: 28 November 2018

Contexte et objectif. Bien que les projections à l’horizon 2030, indiquent que les décès dus aux maladies non transmissibles dont les maladies cardiovasculaires (MCV) vont augmenter de 100% dans les pays à faibles revenus, le fardeau de ces maladies reste très limité. L’objectif de la présente étude était d’analyser les tendances de la mortalité par les MCV. Méthodes. Il s’agit d’une étude de cohorte historique menée au Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana et couvrant une période de 25 ans, allant de premier janvier 1992 au 31 décembre 2016. Résultats. Au total 6872 décès dus aux MCV ont été enregistrés pendant la période étudiée avec un taux de mortalité proportionnelle estimée à 16,7%. Une augmentation significative du taux de mortalité a été observée passant de 5,56% à 26,3% (p < 0,0001). Leur âge moyen au moment du décès a été de 57,4 ±16,5ans .Il y avait presque autant d’hommes que de femmes avec un sex-ratio de 0,98/1. L’insuffisance cardiaque est la cause majeure (89,8%) de décès dans la tranche d’âge inférieure à 15 ans. Pour la tranche d’âge 15 à 30 ans : la cardiopathie rhumatismale constitue la deuxième cause (19,2%) de décès. Après l’âge de 30 ans : les maladies vasculaires cérébrales constituent la première cause de décès. Parmi ces maladies vasculaires cérébrales, l’accident vasculaire cérébral est la majorité de cause de décès. Conclusion : cette étude confirme l’accroissement significatif de mortalité par les MCV touchant tous les âges avec des variations selon les tranches d’âge. Une attention particulière devrait être accordée sur les MCV en terme de prévention et d’amélioration de la prise en charge afin d’espérer réduire cette forte mortalité.
Mots clés : mortalité, maladies cardiovasculaires, Centre Hospitalier Universitaire, Madagascar

Historique de l’article
Reçu le 24 août 2017
Accepté le 28 novembre 2018

07_Tendances-de-la-mortalité-par-les-maladies-cardiovasculaires-au-Centre-Hospitalier-Universitaire-Joseph-Raseta-Befelatanana-Antananarivo-Madagascar.pdf (26 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top