skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Revue générale sur le terrain à risque des formes sévères COVID-19 / General review of high-risk individuals of severe forms of COVID-19

Auteurs

Yannick Chibinda Birato1,5, Tony Akilimali Shindano1,3, Dieu Merci Kiesse Kanganda1,4, Patient Mijiriro Wimba², Fernand Opondjo Manga², Philippe Bianga Katchunga1,5

Appartenances

1 Département de Médecine Interne, Université Catholique de Bukavu

2 Département de Gynécologie et Obstétrique, Université Officielle de Bukavu

3 Faculté de Médecine, Université de Kindu

4 Faculté de Médecine, Université du Burundi

5 Département de Médecine, Université officielle de Bukavu

Correspondance

Yannick Chibinda Birato, MD

Courriel: ychibinda@gmail.com

Tél : +243 978130782

Département de Médecine interne,

Cliniques Universitaires de Bukavu

Université Officielle de Bukavu, Bukavu, République démocratique du Congo

SummaryRésumé

Developing severe forms of COVID-19 with severe acute respiratory distress or multiple organ dysfunction syndromes remains a concern. Old age and obesity are the two mayor independent factors to develop severe forms of COVID-19. Chronic kidney disease, diabetes mellitus, cancer, chronic liver disease, and chronic respiratory disease have been found to be significantly associated with severe forms of COVID-19 but their specific implication is difficult to determine. From a pathophysiological view, bronchial asthma and chronic liver disease are also risk factors to be taken into consideration. However few studies are available.  Through large statistical data, male sex has been found to be an established risk factor. However, the pathophysiological explanations mentioned remain very hypothetical. Contrastingly pregnancy, HIV and smoking need additional studies to establish their real implication. Conclusion. There are many suspected or proved risk factors of severe forms of COVID-19 but they do not probably have the same degree of influence on the prognosis of the disease. Thus, it remains important to keep close monitoring because of many unknowns persisting about this new disease.

Keywords: COVID-19, severe forms, risk factors

Received: October 22th, 2020

Accepted: February 2nd, 2020

Les individus à risque de développer les formes sévères COVID-19 traduites par une détresse respiratoire aigüe sévère ou une défaillance multi-viscérale sont nombreux. L’âge avancé et l’obésité sont les deux terrains indépendants à risque de développer les formes sévères COVID-19. Les facteurs tels la maladie rénale chronique, le diabète sucré, le cancer, les maladies hépatiques chroniques et les maladies respiratoires chroniques sont significativement associées aux formes sévères de COVID-19 mais il est difficile de déterminer leur indépendance étant donné l’existence de plusieurs facteurs confondants dans les études. L’asthme bronchique et les maladies hépatiques chroniques sont du point de vue physiopathologique des terrains à risque à prendre avec considération, cependant les études réalisées sur ces deux sujets sont encore peu nombreuses. Le sexe masculin est un terrain qui se révèle de plus en plus à risque avec l’analyse de larges données statistiques, mais les explications physiopathologiques évoquées demeurent très hypothétiques. Par contre, la grossesse, le VIH et le tabagisme nécessitent encore des études supplémentaires pour être considérés comme terrains à risque des formes sévères COVID-19. Conclusion. Les multiples terrains à risque de formes symptomatiques sévères COVID-19 n’ont donc probablement pas la même influence dans le pronostic de la maladie, cependant il devrait tous nécessiter une surveillance rapprochée étant donné les multiples zones d’ombre persistant par rapport à cette pandémie.

Mots-clés : COVID-19, formes sevères, facteurs de risque

Reçu le 22 octobre 2020

Accepté le 2 février 2021

12-Revue-generale-sur-le-terrain-a-risque-des-formes-severes-COVID-19-compressed.pdf (20 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top