skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

L’hémorragie grave du post partum; épidémiologie et prise en charge à l’Hôpital Universitaire de Nabeul Severe postpartum hemorrhage, epidemiology and management at university hospital of Nabeul

.:: Auteurs : Chaouki Mrazguia*, Marwen Najjar*, Amjed Ajili*, Haykel Makni*, Maha Jegham*

RésuméSummary

Introduction : L’hémorragie grave du post partum est une urgence obstétricale imprévisible mettant en jeu le pronostic vital et fonctionnel. Elle reste la principale cause de mortalité maternelle dans notre pays et ailleurs: L’hémorragie grave du post partum est une urgence obstétricale imprévisible mettant en jeu le pronostic vital et fonctionnel. Elle reste la principale cause de mortalité maternelle dans notre pays et ailleurs
Buts : Rapporter l’expérience de la maternité universitaire de Nabeul dans la prise en charge de l’hémorragie grave du post partum.
Patientes et méthodes : étude rétrospective, descriptive, couvrant la période de 2009 à 2011, et portant sur 92 dossiers des patientes ayant présenté une hémorragie grave du post partum..
Résultats : Près d’une patiente sur deux (46,8%) avait moins de 30 ans. La fréquence de l’hémorragie grave du post partum a été de 6,03 pour mille accouchements. Les paucipares ont représenté la majorité dans cet échantillon (69,6%).La pré-éclampsie (21,7%), l’hématome rétro placentaire (14,1%), et la macrosomie foetale (5,4%), ont été les principales associations morbides La césarienne a été le principal mode de délivrance dans ce groupe (68,5%). Le diagnostic a été souvent établi en postpartum immédiat (2h) avec une estimation moyenne du saignement de 1278ml. Le taux moyen dˈhémoglobine au moment du diagnostic était de 7,75 g/dl. Des troubles graves de lˈhémostase avec CIVD ont été retrouvés chez 5 patientes (5,43%).
Les étiologies étaient dominées par l’inertie utérine (92,39 %), les lésions génitales basses (12.88%) et la rupture utérine (3.68%). Le Sulprostone a été utilisé chez 86 patientes (93,5%). Trente sujets (32,6%) ont nécessité un recours à la chirurgie réparatrice, contre 62 (83,3%) qui ont bénéficié d’un traitement conservateur. Dans 5 cas, une hystérectomie d’hémostase a été indiquée. Aucun décès maternel n’a été rapporté.
Conclusion : L’hémorragie grave du post-partum est une complication présente dans notre milieu ; elle concerne surtout la jeune parturiente et justifie des mesures préventives adéquates ciblées sur les principales causes et les complications observées.
Mots clés : Hémorragie du post partum, fréquence, causes, traitement, épidémiologie, Hôpital Universitaire Nabeul

Background: Severe postpartum hemorrhage (SPH) is an unpredictable harmful obstetric emergency, involving vital and functional prognosis. It stands as the first cause of maternal mortality in our country and elsewhere.
Aim: To report the experience of obstetric department of Nabeul hospital in diagnostic and therapeutic management of this severe condition.
Patients and methods: A retrospective, descriptive study of charts of 92 patients with SHP, during the period of January 2009 to December 2011.
Results. Almost 1 out of 2 patients (46.8%) was under 30 years old. The rate of SPH was 6.03% out of 1000 births. Paucipares were most represented (63.3%), with pre-eclampsia (21.7%), retroplacental hemorrhage (14%), and fetal macrosomia (5.4%), as most identified associated conditions. The delivery was by cesarean section in 68.5% of cases. Hemorrhage was often diagnosed in the early post partum (2h), with an estimated average bleeding of 1278 ml. The mean hemoglobin at the time of ascertainment of hemorrhage was 7.75g/dl. Severe coagulation disorders with disseminated intravascular coagulation were found in 5 patients (5.43%). Uterine atony (92.39%), lower genital lesions (12.88%) and uterine rupture (3.68%) were the main etiologies reported. Treatment approach relayed on Sulprostone (Nalador©) in 89 cases (93.5%); Surgery was indicated in 30 patients (32.6%), with hysterectomy in 5 cases. The remaining 62 patients (83.3%) received conservative treatment. No maternal death was reported.
Conclusion: Severe postpartum hemorrhage is a complication encountered in our milieu, involving younger subjects. This study emphasizes the need for implementing targeted prevention measures such as early diagnosis, and multidisciplinary management. .
Key words. Post partum hemorrhage, frequency, causes, treatment, Nabeul University Hospital

Ann-afr-vol-6-n0-4-Saint-Paul-0704141.pdf (382 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top