skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

La chirurgie sans transfusion est-elle possible dans le contexte d’urgence ?

.:: Auteur : Muamba Kabengele RW

Département de Chirurgie
Cliniques Universitaires de Kinshasa

Résumé

L’homme est un tout complexe. Les médecins savent qu’en soignant les patients, les résultats seront meilleurs si ces soins s’inscrivent dans un cadre global où le bien-être physique s’accommode avec le bien-être psychique, mental et spirituel. Ces dernières années, dans le but de promouvoir le bien-être global de l’individu, les droits des patients à l’autodétermination et au consentement éclairé occupent une place centrale dans l’administration des soins.

Certains patients, exerçant ces droits à l’autodétermination, refusent pour diverses raisons la transfusion sanguine. Les convictions religieuses constituent la principale raison de refus de transfusion sanguine. Dans nos milieux, très souvent, beaucoup de médecins sont réticents à l’idée de respecter ces droits du patient à l’autodétermination et au consentement éclairé.

La conséquence est que beaucoup de patients se trouvent abandonnés et dans le contexte d’urgence le pire c’est-à-dire la mort peut vite arriver. Les auteurs présentent leur expérience caractérisée par le respect des droits du patient à l’autodétermination et au consentement éclairé. Ils passent en revue quelques cas d’urgence chirurgicale dans le contexte de refus de transfusion sanguine. Ils relèvent des facteurs plus importants à considérer pour soigner efficacement ce genre des patients

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top