skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Impact de l’infection à VIH maternelle sur les paramètres anthropométriques néonatals. Cas de la maternité du CMT

.:: Auteurs : Muanda P**, Mbanzulu P*, Sumaili EK*, Kangudia M*, Lokomba VB*, Matanda RM*


** Hôpital Général de Référence de Kinshasa
* Cliniques Universitaires de Kinshasa

Résumé

Objectif : Dans cette étude, nous avons déterminé la fréquence de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les gestantes épouses des militaires et analysé son impact sur les paramètres anthropométriques néonatals.
Matériel et méthode : toutes les gestantes (n=3186) suivies à la maternité CMT entre Octobre 2005 et Novembre 2007 étaient étudiées. Dans cette approche cas témoins, les cas étaient constitués des couples mère-enfant (n= 69 accouchées VIH séropositives). Une accouchée VIH séropositive était appariée à 3 accouchées VIH séronégatives en fonction de l’âge, de la parité, du poids, de la taille, du niveau d’études et du grade du mari. Les paramètres anthropométriques néonatals (poids, taille, périmètre crânien, indice de masse corporelle) de leurs bébés ont été comparés.
Résultats : la fréquence du VIH chez les gestantes épouses des militaires était de 4,2%. Les paramètres anthropométriques néonatals précités de leurs bébés étaient comparables à ceux des enfants issus des mères VIH séronégatives (p> 0,05).
Conclusion: la séroprévalence VIH des épouses militaires était similaire à celle de la population générale congolaise. Les gestantes VIH + ont accouché des bébés ayant des paramètres anthropométriques identiques à ceux des
gestantes VIH séronégatives.
Mots clés : paramètres anthropométriques néonatals, gestante, virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top