skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Fistule cholécysto-biliaire dans le cadre de syndrome de Mirizzi / Cholecysto-biliary fistula in the context of Mirizzi syndrome

Auteurs

Taoufik Elabbassi1,2, Mohamed Ouchane1, Majd Abdessamad1, Mohamed Rachid Lefriyekh1,2

Correspondance

Taoufik Elabbassi

Courriel : elabbassi.taoufik@gmail.com

Service de Chirurgie Générale I, Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd, Casablanca, Maroc.

Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Hassan II, Casablanca, Maroc

Appartenances

1 Service de Chirurgie Générale I, Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

2 Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Hassan II, Casablanca, Maroc

SummaryRésumé

Mirizzi syndrome is a rare etiology of retentional jaundice caused by a compression of the bile duct by an enclaved stone in the gallbladder neck or in the cystic duct. This compression may progress to erosion of the wall of the common hepatic duct and lead to the formation of a cholecystic-biliary fistula. Its preoperative diagnosis is based on imaging and especially cholangio-MRI, but the peroperative discovery of this biliary damage requires appropriate surgical management.

We report the case of a 42-year-old patient, operated for Mirizzi syndrome and whose surgical exploration discovered a large cholecysto-biliary fistula treated by external drainage through a kehr drain and an anterograde cholecystectomy with favourable postoperative follow-up.

Keywords: Gallstones, Mirizzi syndrome, Cholestase

Received: July 28th, 2020

Accepted: April 24th, 2021

Le syndrome de Mirizzi est une étiologie rare de l’ictère rétentionnel suite à une compression de la voie biliaire principale par un calcul enclavé dans le collet vésiculaire ou dans le canal cystique, cette compression peut évoluer vers l’érosion de la paroi du canal hépatique commun et provoquer la formation d’une fistule cholécysto-biliaire. Son diagnostic préopératoire repose sur l’imagerie et surtout la cholangio-IRM, mais la découverte per opératoire de ces dégâts biliaires nécessite une prise en charge chirurgicale appropriée.

Nous rapportons le cas d’une patiente de 42 ans, opérait pour un syndrome de Mirizzi et dont l’exploration chirurgicale découvrait une large fistule cholécysto-biliaire traitait par un drainage externe par un drain de kehr et une cholécystectomie antérograde avec suites post opératoires favorables.

Mots-clés : lithiase vésiculaire, syndrome de Mirizzi, Cholestase

Reçu le 28 juillet 2020

Accepté le 24 avril 2021

16-Fistule-cholecysto-biliaire-dans-le-cadre-de-syndrome-de-Mirizzi.pdf (27 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top