skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Estimation du débit de filtration glomérulaire : quelles équations utilisées en Afrique subsaharienne ? / Glomerular filtration rate : which equations used in sub-Saharan Africa populations ?

Auteurs

Justine Busanga Bukabau1, Ernest Kiswaya Sumaili1

Appartenance

1 Service de Néphrologie, Cliniques Universitaires de Kinshasa, RDC

Correspondance
Justine Bukabau Busanga, MD
Courriel : justinebukabau2018@gmail.com

SummaryRésumé

Chronic kidney disease (CKD) is nowadays a global public health problem. It is defined by the presence of an indicator of renal impairment associated or not with a decrease in glomerular filtration rate (GFR) <60 mL / min / 1.73 m2 for more than 3 months. GFR is the best quantitative marker of kidney function which can be measured or estimated. The measurement of GFR is not commonly used. It is reserved for the particular clinical situations requiring a precise value of GFR. In clinical practice, GFR is estimated from endogenous biomarkers including creatinine and cystatin C. For early detection, diagnosis, evolutionary stage classification and management of CRD, KDIGO (2012) recommends use of equations based on serum creatinine and / or cystatin C. However, in almost all countries in sub-Saharan Africa (SSA) including the Democratic Republic of the Congo, cystatin C is not routinely used as a marker of GFR. This work briefly describes the different biological markers of glomerular filtration, with particular attention to serum creatinine, the only biological marker routinely used in SSA. The different equations applicable in SSA are also discussed and some illustrations of their applications in our environment are presented.
Key words: glomerular filtration rate, chronic kidney disease, estimation, measurement, sub-Saharan Africa
Article information
Received date: 14 September 2018
Accepted date: 28 November 2018

La maladie rénale chronique (MRC) représente de nos jours un problème mondial de santé publique. Elle est définie par la présence d’un indicateur d’atteinte rénale associée ou non à une baisse de débit de filtration glomérulaire (DFG) < 60 ml/min/1.73 m2 pendant plus de 3 mois. Le DFG est le meilleur marqueur quantitatif de la fonction rénale. Le DFG peut être mesuré ou estimé. La mesure du DFG n’est pas couramment utilisée, elle est réservée aux situations cliniques particulières nécessitant une valeur précise du DFG. En pratique clinique, le DFG est estimé à partir de biomarqueurs endogènes dont la créatinine et la cystatine C. Pour assurer la détection précoce, le diagnostic, la classification en stades évolutifs et la prise en charge de la MRC, KDIGO (2012) recommande d’utiliser des équations basées sur la créatinine sérique et / ou la cystatine C. Cependant, dans presque tous les pays d’Afrique subsaharienne (ASS) y compris en République Démocratique du Congo, le dosage de la cystatine C n’est pas utilisé en routine comme marqueur du DFG. Ce travail décrit brièvement les différents marqueurs biologiques de la filtration glomérulaire en portant une attention particulière sur la créatinine sérique, seul marqueur biologique utilisé en routine en ASS. Les différentes équations applicables en ASS sont également abordées et quelques illustrations de leurs applications dans notre milieu sont présentées.
Mots clés: Débit de filtration glomérulaire, maladie rénale chronique, mesure, estimation, Afrique subsaharienne
Historique de l’article
Reçu le 14 septembre 2018
Accepté le 28 novembre 2018

12_Estimation-du-débit-de-filtration-glomérulaire-1.pdf (26 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top