skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Editorial : Promouvoir un cadre d’échanges autour de la recherche sur le paludisme en République Démocratique Congo

Professeur Joris Likwela Losimba

Directeur du PNLP

La République Démocratique du Congo (RDC) est actuellement le second pays accusant la majorité des décès imputables au paludisme en Afrique. Bien que des progrès notables aient été accomplis cette dernière décennie en termes de réduction de la morbi-mortalité, des efforts supplémentaires restent à accomplir dans différents domaines dont celui de la recherche opérationnelle.

Afin de relever ce défi, la RDC vient d’élaborer un plan stratégique national (PSN) 2016-2020 par une approche largement participative qui s’aligne sur les orientations stratégiques mondiales et africaines pour la période 2016-2030. La recherche constitue une stratégie d’appui indispensable à l’atteinte des ambitions affichées à tous les niveaux. Il s’agira notamment d’anticiper sur le spectre de la résistance des vecteurs aux insecticides et celle du parasite aux antipaludiques au moyens d’outils plus efficaces et novateurs, d’affiner les approches et de mettre en application les interventions existantes de façon plus efficace et plus efficiente dans le contexte local.

Pour y arriver, le pays devra s’appuyer sur un large réseau de chercheurs tant de l’extérieur, mais aussi et surtout de l’intérieur du pays. C’est dans cette optique que le Programme National de Lutte contre le Paludisme a organisé, avec l’appui d’un de ses partenaires de mise en œuvre de la Recherche Opérationnelle, en l’occurrence l’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse (SwissTPH), des Journées Scientifiques nationales de lutte contre le Paludisme qui se sont tenues à Kinshasa du 27 au 28 avril 2016 (JSP 2016). Ces journées dont le thème était : « Promouvoir un cadre d’échanges autour de la recherche sur le paludisme en RDC » visaient à regrouper les différents acteurs de cette lutte autour d’un forum et de mettre à jour les connaissances scientifiques dans les différentes thématiques du paludisme.

A cet effet, 66 communications ont été soumises par des chercheurs provenant essentiellement des différentes provinces de la RDC mais aussi de 5 autres pays étrangers (France, Belgique, Suisse, USA, Gabon) parmi lesquelles 62 ont été acceptées pour présentations (orales ou poster) après révision par un Comité de Lecture hétérogène dont les membres étaient issus des principales Universités de la RDC. Ces communications ont été regroupées en 9 thématiques principales (aspects cliniques, aspects socio-économiques, co-infection, diagnostic, épidémiologie, lutte antivectorielle & Résistance, stratégies & Politiques, traitement & Pharmacovigilance et traitement préventif intermittent) et ont été présentées en sessions plénières durant les deux journées.

Les JSP 2016 ont connu la participation d’un total de 158 chercheurs et acteurs de la lutte contre le paludisme.

En vue de pérenniser les acquis de ces assises et de valoriser la recherche en RDC, toutes les communications présentées sont reprises dans ce Numéro Spécial des Annales africaines de médecine.

Vivement, une RDC sans paludisme dans un monde sans paludisme !


Télécharger :  Editorial-Promouvoir-un-cadre-d-échanges-autour-de-la-recherche-sur-le-paludisme-en-République-Démocratique-Congo.pdf (112 téléchargements)

 

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top