skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Dépistage du cancer du col utérin et du sein a l’hôpital Biamba Mutombo. Resultats prélimininaires et perspectives Screening for Cervical and Breast Cancer at Biamba Mutombo Hospital: preliminary results and perspectives

M. Kabongo, Y. Tankoy, A. Mutombo, A. Mukanya, F. Kaleka, G. Parham, Hicks, R. Tillman

Résumé

Contexte et objectifs : Les cancers du col utérin et du sein sont parmi les plus mortels chez la femme dans le monde. Un programme de dépistage de ces cancers a pris forme à l‟HBMM depuis quelques mois en vue de sensibiliser tout le monde sur l‟intérêt d‟un dépistage précoce et d‟une formation médicale solide afin de permettre une meilleure prise en charge de ces cancers et de diminuer la mortalité et la morbidité y afférentes chez la femme congolaise.
Méthodes : Nous avons ciblé des femmes de divers milieux sociaux dans la ville de Kinshasa en les invitant à se faire examiner à l‟HBMM depuis juillet 2016 pour le col utérin et mai 2017 pour le sein. Des fiches de dépistage et les dossiers cliniques des patientes hospitalisées nous ont servi à récolter des données avec des critères à visées de recherche épidémiologique, clinique et anapathologiques. Par des examens cliniques, nous avons détecté celles qui avaient des lésions précancéreuses ou infectieuses du col utérin ou des cancers avérés du col ou du sein. A moindre frais, elles ont bénéficié de gestes thérapeutiques allant de la simple médication en passant par la thermocoagulation et l‟hystérectomie ou encore la tumorectomies ou la mastectomie.
Résultats : Pour le col, nous avons reçu 14313 femmes au dépistage ; avec les résultats suivants. 59% sont mariées et 18% célibataires. 39% sont ménopausées, 61% ont fait des études secondaires et 21% sont universitaires. Les tests de depistage ont été positifs chez 8% de femmes et négatifs à 92%. La thermocoagulation a été réalisée pour 6% de femmes avec lésions précancéreuses et la LEEP chez 3% de cas. L‟hystérectomie a été réalisée chez 47 patientes
Pour le sein, nous avons reçu 224 dames dont 36% avec des tumeurs et 64% sans tumeurs du sein. 57% des femmes avec tumeurs ont bénéficié d‟une biopsie échoguidées et à l‟anapath 25% avaient une tumeur bénigne et 17% une tumeur maligne. 37% ont été opérées à raison d‟une mastectomie pour 14% de patientes et une tumorectomie pour 20%. Aucune chimiothérapie n‟a pu encore être réalisée jusqu‟à ce jour. Tous les cas de cancer sont au moins sous hormonothérapie
Conclusion: Il y a une réelle demande et une nécessité de dépistage du cancer du col utérin ou du sein chez la femme congolaise. Une base de données provinciale ou nationale sur la prévalence de ces cancers manque cruellement ainsi que les médicaments, le personnel médical bien formé, les matériels et infrastructures adéquats. A long terme, notre programme vise de combler un tant soit peu ces vides
Mots clés : cancer du col utérin, cancer du sein, dépistage

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top