skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Amputations de la verge : circonstances de survenues et prise en charge en milieu hospitalier Sénégalais / Penis amputations: occurrence circumstances and management in Senegalese hospitals

Auteurs

Ibrahima Diabaté1, Abdoulaye Ndiath1, Minguemadji Allassiangar1, Mbaye Thiam2

Appartenances

1 Service d’urologie du Centre hospitalier régional Amadou Sakhir Mbaye (CHRASM) de Louga, Sénégal

2 Service de chirurgie générale du CHRASM de Louga, Sénégal

Correspondance

Ibrahima Diabaté, MD

Courriel : dibra5@yahoo.fr

SummaryRésumé

Context and objectives. Penis amputations are rare emergencies which require microsurgical replantation. The objectives of this study were to analyze the occurrence circumstances, the anatomo-clinical and therapeutic characteristics of these traumas.

Methods. This was a descriptive retrospective study involving patients admitted for total or partial penile amputations managed at the Louga Regional Hospital Center, Senegal, from January 2008 to December 2015.

Results. Eight cases of penis amputations were recorded. They represented 0.6% of urological emergencies and 20.5% of external male genitalia traumas. Children were more affected (n = 5). There were more partial amputations (n = 7) than total one. The occurrence circumstances were: circumcision (n=3), assault (n=2), horse bite (n=2), and self-amputation (n=1). Three patients were admitted without the amputated stump, one patient was admitted in hemorrhagic shock. Surgical treatments encompass regularization of the remaining stump (n=6) and successful replantation (n=2). The replantations post-operative complications were skin necrosis.

Conclusion. Penis amputations are mostly partial in our department and occur in children during circumcision. The poor preservation of the amputated stump and the lack of operating microscope lead rather to the regulation of the remaining stump or replantation without vasculo-nervous anastomosis.

Keywords : Penile amputation ; trauma ; self-amputation ; animal bites ; penile replantation

Contexte et objectifs. Les amputations traumatiques de verge sont des urgences rares dont la prise en charge exige une réimplantation microchirurgicale. La présente étude a pour objectif de décrire les circonstances de survenue et le profil anatomo-clinique et thérapeutique des amputations traumatiques de la verge. Méthodes. Etude documentaire descriptive portant sur les amputations totales ou partielles de verge prises en charge au Centre hospitalier de Louga, au Sénégal, entre janvier 2008 et décembre 2015. Résultats. Huit amputations de verge ont été enregistrées soit 0,6% des urgences urologiques et 20,5% des traumatismes des organes génitaux externes masculins. Les enfants étaient plus nombreux (n=5). Les amputations partielles majoritaires (n=7). Les circonstances de survenue étaient : circoncisions (n=3), agressions (n=2), morsures de cheval (n=2), et auto-amputation (n=1). Trois patients ont été admis sans le moignon amputé, un patient a été admis en état de choc hémorragique. Le traitement chirurgical sans recours à la microscopie a consisté en : régularisation du moignon (n=6), deux réimplantations réussies du moignon amputé (n=2) au prix de nécrose cutanée. Conclusion. Les amputations de la verge sont en majorité partielles dans notre service et surviennent particulièrement chez des enfants, pendant la circoncision. La mauvaise conservation du moignon amputé et le manque de microscope opératoire conduisent plutôt à la régulation du moignon ou à une réimplantation du moignon viable sans anastomose vasculo-nerveuse.

Mots clés : Amputation du pénis, traumatisme, auto-amputation, morsures animales, réimplantation pénienne

Reçu le 20 février 2020

Accepté le 29 mars 2020

7-Amputations-de-la-verge.pdf (49 téléchargements)

 

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top