skip to Main Content
annalesmedecine@yahoo.fr

Acceptabilité du dépistage volontaire du VIH chez les femmes enceintes à l’Hôpital Général de Référence de Kenya à Lubumbashi en République Démocratique du Congo Acceptability of voluntary HIV testing by pregnant women at Kenya general reference hos

.:: Auteurs : Kalenga MKP*, Lefebvre P***, Mwembo-Tambwe NA**

Résumé

Contexte. La majorité des enfants contaminés par le VIH se retrouve dans les pays en développement. En RD Congo, le nombre de nouveaux cas de VIH pédiatriques est de l’ordre de 28461 par an. L’objectif de cette étude était de déterminer l’acceptabilité du dépistage volontaire du VIH et l’adhérence à la prise en charge chez les femmes enceintes au service de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant de l’Hôpital Général de Référence (HGR) Kenya.

Méthodologie. Une analyse opérationnelle des étapes du dépistage du VIH a été préalablement effectuée selon le modèle de Piot, chez 4895 femmes enceintes reçues aux Consultations Prénatales en 2007. Une enquête transversale a ensuite était conduite, sur un échantillon de convenance de 490 gestantes, pour rechercher les facteurs associés à l’acceptabilité du dépistage du VIH dans ce milieu. Les analyses statistiques descriptives et une régression logistique ont été appliquées pour l’analyse de données. Le ratio de couverture de la Névirapine a été calculé.

Résultats. De toutes les gestantes admises aux CPN, 50,8% ont accepté le counselling pré-test, et 80% d’entre elles l’ont réellement effectué. De ce dernier groupe, seules 83% ont retiré le résultat du test. L’acceptabilité du test était significativement plus élevée parmi les gestantes de bas niveau d’étude (odds ratio ajusté ORa = 6,8 ; IC95% :3,5-13,35) et parmi celles qui arrivaient pour la première fois à la CPN (ORa=2, 3 ; IC : 1,2-4,4). L’adhérence à la prise en charge était de 22,4% des couples mère-enfants. Le ratio de couverture en Névirapine était de 11,4%.

Conclusion. L’acceptabilité globale du dépistage du VIH et l’adhérence à la prise en charge sont relativement faibles à l’HGR Kenya. Pour améliorer le rendement de ce service, il faudrait sensibiliser les femmes et assurer le suivi des activités du service.

Mots-clés : Acceptabilité, Adhérence, Dépistage volontaire du VIH,

annales_20dec1401.pdf (219 téléchargements)

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Back To Top